Salut les consommateurs d’encre télévisée de qualité! A l’occasion de la sortie mercredi 17 Mai 2017 à 21h00 en France de la série documentaire Needles & Pins, sur la chaîne Viceland (réseaux Canal, Freebox TV et Orange TV) diffusée jusqu’au 14 Juin, et dans laquelle la tatoueuse Grace Neutral parcourt le monde à la rencontre des acteurs de notre communauté, des professionnels aux passionnés, en passant par les côtés les plus mainstream comme les plus underground, nous avons eu le plaisir de pouvoir interviewer cette femme pas comme les autres. L’interview s’est déroulée par téléphone durant plus d’une demie-heure, j’ai eu tout le loisir de découvrir une personne lumineuse, drôle et tendre. Grace n’est pas avare de mots, et converser avec elle est un vrai plaisir. Aussi, le fruit de notre conversation étant relativement dense, j’ai décidé de scinder le tout en deux articles qui suivront le plan de mes questions, à savoir une première partie sur Grace elle-même, et une seconde plus axée sur la série. Voici donc la partie II

II- Suivez son regard!

Ludo Ondori : Bien, j’aimerais maintenant qu’on aborde un peu la série Needles & Pins en elle-même… Une autre série dans la même veine existe, la série de Marcus Kuhn « The Gypsy Gentleman« , je ne sais pas si tu en as entendu parler, c’est une très bonne série…

Grace Neutral : Ah non, je ne connais pas! Il va falloir que je regarde ça!

Oui tu devrais! Il n’a pas eu l’opportunité de finir la série à ce que je sache (ndlr : l’épisode 8, la deuxième partie du voyage au Japon, n’est jamais sorti ) mais c’est vraiment bon, bien produit etc… jette un œil!

Ouais? J’adorerais regarder ça merci! Je suis toujours à la recherche de nouvelles choses et de contenu pour m’auto-éduquer sur les sujets qui m’intéressent! Et c’est la raison principale pour laquelle j’ai voulu faire ces docu! On y réfléchissait avec Vice, on cherchait quoi faire…et j’avais cette idée… je leur ai dit « pourquoi on ferait pas des documentaires « honnêtes« , qui parleraient aux gens de vraies expériences et de la vraie culture du tatouage? Parce que je sais que moi, en tant que tatoueuse, et amoureuse du tatouage, j’adorerais regarder ce genre de programme et apprendre au sujet du tatouage dans le monde! »

Beaucoup de programmes télé, au Royaume Uni en tout cas, je ne sais pas vraiment ailleurs mais… ici… Tout est sur les chaînes grand public et toutes les émissions sont toujours des genre de compétitions… Deux artistes l’un contre l’autre, ce genre de truc. Personnellement je trouve ça parfaitement ridicule parce que je ne vois pas pourquoi le tatouage devrait être une compétition, mais bref… C’est un peu toujours des programmes où on dit aux gens ce qu’il devraient ou ne devraient pas se faire tatouer… Je n’ai jamais trouvé beaucoup de positivité qui sortirait de ces programmes…

Donc le but principal pour moi était juste de faire un programme qui soit honnête envers le tatouage. Et aussi que les plus anciens tatoueurs, ceux que je respecte particulièrement, et les autres professionnels… je voulais qu’ils se retournent vers moi et me disent « Ouais… T’as fait du bon boulot là! » ou « Tu a rendu la profession fière! » et j’espère que c’est ce que j’ai fait, parce que c’était mon but principal.

Oh tu l’as fait! Je dois te dire que je partage complètement ton analyse (ndlr : on a parlé ici des émissions de TV réalité, et récemment encore j’ai, sur mon blog perso, parlé de Zone interdite sur le tatouage) et l’ensemble des prod actuelles donnent vraiment une image biaisée du monde du tatouage…

C’est le problème… ça alimente tous les stéréotypes qu’on essaye de fuir inlassablement et désespérément… On veut que le tatouage soit vu comme une forme artistique, et pas comme un truc seulement des bas-fonds de la société et de criminels… On veut élever tout ça car c’est pour tout le monde aujourd’hui et c’est génial! On veut que tout le monde le sache et qu’ils puissent déconstruire les préjugés et les stéréotypes qu’ils pourraient avoir et qu’ainsi leurs esprits soit prêts.

Aujourd’hui on oppose de plus en plus souvent le côté underground et le côté mainstream du tatouage, tu les réunis à l’écran en les traitant de la même manière et avec le même respect. Que penses-tu de cette opposition entre ces deux « camps » supposés?

Tu sais à mon avis… j’ai rencontré beaucoup de tatoueurs de la génération précédente, souvent plus frileuse à ce côté mainstream, mais beaucoup savent que, tu sais, tout évolue, tout pousse… Il faut vivre avec son temps comme on dit… Le tatouage fait ça tout aussi naturellement. Si tu te places en tatoueur qui n’a pas de volonté d’évoluer avec tout le monde ou d’aider au programme, bein tu deviens juste un vieux tatoueur aigri et râleur qui ne fait pas de vieux os et déteste juste la nouvelle génération (rires), et il n’y a aucune raison de faire ça, c’est complètement inutile…

Mais pour moi l’ancienne génération… s’ils étaient bons autrefois, ils seront toujours des putain de pointures pas vrai? Et nous, les plus jeunes, on a tellement de respect pour eux, tout ce qu’ils ont fait, tout le dur travail qu’ils on injecté dans la communauté, qui rend tout ça plus facile pour nous… Parce que je sais qu’il était 100 fois plus difficile d’être tatoueur il y a 20 ans… Mais je ne peux pas changer le monde dans lequel je suis arrivée. J’ai juste été posée dedans comme eux l’ont été dans le leur n’est-ce pas? Et tu dois composer avec ton environnement et essayer de donner le meilleur de toi-même!

Mais la plupart de ceux que je connais, quand ils ont les yeux et le cœur bien ouvert, savent parfaitement tout ça et sont d’une incroyable humilité! Il y aura toujours une opposition de générations, mais franchement c’est pas notre problème (rires) moi en tout cas j’ai pas envie de me faire mal au cœur avec de telles futilités!

Alors dans la saison 1 de Needles & Pins, tu nous emmènes au Royaume Uni, en Nouvelle Zélande, au Japon, en Corée, aux USA. Je déteste faire des classements, je pense que c’est impossible tant qu’on ne le fait qu’à partir d’un seul point de vue, mais bon… essayons juste celui-ci : parmi tous les pays visités, lequel t’as semblé le plus tolérant envers le body art, et lequel l’était le moins?

Je dirais quand même que les USA sont les plus tolérants… Pas partout mais, dans le docu on va à Los Angeles et Las Vegas, et ces deux endroits étaient vraiment ouverts et accueillants pour le tatouage en général… tu vois tu peux marcher tranquille en tant que lourdement tatoué et ne pas du tout te sentir différent des n’importe qui d’autre…

Et je dirais bien sûr que le moins tolérant… ce serait une égalité entre Corée du Sud et Japon… Parce que dans ces pays, l’ancienne génération est encore très combative contre la jeune génération, jusqu’au point où on essaye de légalement les réprimer! Donc bien entendu ça semble être les moins tolérants pour nous.

Oui je ne peux qu’être d’accord… Oh et tu sais, tu as rencontré Taiki à Osaka, peut-être que tu n’as pas suivi mais son procès a commencé mi Avril, donc maintenant on attend les différentes audiences! (ndlr : pour plus de détails sur la situation de Taiki à Osaka, dont le procès en cours déterminera l’avenir du tatouage au Japon, voir la page consacrée dans notre dossier sur le tatouage japonais)

Oh Taiki est un gars fantastique! Je garde les yeux ouverts sur lui! Un être humain tellement courageux! Tu te rends compte la force qu’il faut pour être celui qui se dresse? Etre le visage et la voix de tous les autres? 

Ouais j’ai infiniment de respect pour lui et son combat! Bref, sortons un peu du Japon, parce qu’une fois que tu m’embarques là dedans… (rires). Revenons aux docu, qui traitent de beaucoup de thèmes différents… Comment exprimer son côté rebelle aujourd’hui? L’image de la femme, particulièrement sur internet etc… C’est un sujet qui nous intéresse beaucoup chez inkage, du coup, j’ai envie de te demander : à ton avis, quelle pourrait être la meilleure chose qui puisse arriver à une femme lourdement tatouée?

Bein c’est simple : être traitée comme n’importe quelle autre femme. Quand quelqu’un me regarde, que ce soit en tant que lourdement tatouée, ou même en tant que femme… je veux juste qu’il me regarde comme n’importe qui! Ouais en fait c’est même pas la question d’être tatouée ou pas… C’est juste la question d’être traitée comme une femme. Et qu’une femme soit traitée comme un être humain, avec respect. Et puis c’est juste de l’art bon sang!

Si tu regardes la variété des tatoués et de ce qu’ils portent… Tout le monde est tellement différent, tu ne peux pas juger quelqu’un juste parce qu’il a décidé de mettre quelque chose de joli sur sa peau!

Merci pour ces sages paroles! (elle rit) Une autre chose qui m’a vraiment frappé dans les docu, c’est qu’on apprend tellement de choses sur tellement de sujets… Je suis certain que beaucoup de gens vont découvrir, dans l’épisode au Royaume Uni, l’origine du mouvement skinhead, bien loin du racisme et de l’image qu’on en a souvent… C’était important pour toi de profiter de ces films pour détruire le plus de stéréotypes possibles?

Carrément ouais!! Surtout en étant une jeune anglaise ayant grandi dans la campagne du R.U, puis principalement à Londres… En fait mes grands-parents tenaient un pub en province. Et en été on avait ces groupes de skinheads qui descendaient sur le bord de mer avec leurs scooters pour boire des coups… Donc j’ai toujours été entourée de ces gens. Mais je savais aussi que l’extrême droite avait adopté ce look et que c’était faussement connoté avec le racisme etc…

Donc je voulais vraiment donner l’opportunité à de super cool et jeunes skinheads de s’exprimer, et de montrer au monde ce qu’ils sont vraiment… Des passionnés de musique ska et reggae dans un mouvement né dans les années 80… Et ces gosses dans l’épisode, ces cœurs tendres, honnêtes et passionnés de musique… je voulais leur donner l’occasion d’éduquer les gens, et ils l’ont fait d’une façon tellement drôle et mignonne!

J’ai vraiment été épaté par leur bravoure à eux aussi, d’arborer ce look et rester fidèles à leur mouvement malgré le fait qu’ils doivent perpétuellement être mal jugés! Incroyables personnes!

Oh ouais! Tout vient de là… le cœur, l’âme, l’amour de la musique… Et ça te donne l’envie de combattre n’importe quoi! Et tu sais je crois que ces gosses ne réalisent même pas vraiment à quel point ils font une différence, ce qui rend tout ça encore plus beau! Ils sont si humbles et tendres, ils ne savent même pas à quel point ils sont beaux! C’était extrêmement rafraîchissant de les rencontrer!

Et c’est valable pour tous ceux que j’ai rencontrés à travers les voyages. De backgrounds complètement différents, d’histoires totalement opposées… Et revenir à la maison forte de tous ces savoirs et expériences… C’est vraiment quelque chose de fantastique!

Oh tu viens de répondre à ma dernière question qui était de savoir ce que tu rapportais avec toi de ces rencontres… Grace, il ne me reste qu’à te remercier pour ton temps, ton incroyable gentillesse et tout ce travail que tu fais!

Oh eh bien merci à toi, et aux lecteurs d’inkage! Amusez-vous bien en regardant la série! Et passe une excellente journée! A bientôt!!

Tu peux retrouver Grace sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Tumblr

Et aussi dans la série Beyond Beauty, disponible sur Youtube.

A propos de l'auteur

Avatar

Passionné par le tatouage, la photo, et l’image en général, cet expatrié au Japon, diplômé d’Arts Plastiques repenti aime regarder le monde. Vous pouvez également retrouver ses articles tatouages sur son blog personnel Le Support et l'Encre son Instagram ou suivez-le sur Facebook pour toujours plus de tatouages

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.