Se faire tatouer est une décision importante, et un acte aux lourdes conséquences. Entrer chez un tatoueur pour la première fois peut être impressionnant. On imagine souvent des gens un peu brutaux, qui pourraient éventuellement se moquer de nos questions ridicules, nous qui n’avons pas d’encre à arborer… A cette possible timidité, s’ajoute l’appréhension de la douleur, la pression de savoir l’acte irréversible, les informations à retenir pour les soins etc… Voici donc un petit guide pour vous aider à vivre au mieux votre premier tatouage, et vous aider à prendre les bonnes décisions.

1. Bien créer son motif.

Bien préparer son motif, c’est aussi bien choisir son artiste. Cette étape est trop souvent bâclée pour le premier tatouage, faute de renseignements sur l’importance du choix du gazier. On en trouve un proche de chez nous, qui a l’air sympa et zou ! Puis 10 ans plus tard, on s’intéresse au tatouage plus en profondeur et on regrette de ne pas s’être donné les moyens d’aller jusqu’au tatoueur qui était fait pour nous.

→ Conseil numéro 1 : passez du temps à choisir votre artiste ! Regardez sa galerie sur internet, et faites vous une idée de son style (correspond-il à vos goûts?) et de la qualité de son travail. Pour ça, vous devez être capable de distinguer sur chaque image, la qualité des contours (francs, réguliers), la saturation des couleurs (vives et vibrantes), et la fluidité des dégradés et des ombrages. Ce sont 3 bases techniques primordiales. Si votre tatoueur ne semble pas les maîtriser, passez votre chemin. Pour en savoir plus, consultez notre guide « comment reconnaître un bon tatouage« 

Le premier encrage a une valeur particulière. Généralement on le veut le plus personnel possible. Un nombre incalculable de personnes sont désireuses de se faire tatouer, mais « attendent d’avoir le bon motif, la bonne idée ». Certains regrettent de ne pas savoir dessiner. Rassurez-vous, votre tatoueur sais dessiner ! Rassemblez vos idées, utilisez des photos comme références si vous le voulez, et commencez par discuter avec votre tatoueur. Il vous conseillera au mieux pour un tattoo qui vieillira bien, qui sera bien placé etc… C’est son travail, vous ne démontez pas votre moteur avant d’aller chez le garagiste n’est-ce pas ?

→ Conseil numéro 2 : tapez dans google image une recherche du type « nom de votre motif + tattoo » vous saurez vite si la moitié de la planète porte déjà votre idée. Prenez garde aux envies du moments, à la mode. Le tatouage sera là toute votre vie. Et nombre de motifs sont aujourd’hui raillés par leur côté trop mainstream. Si vous ne voulez pas passer 1 heure à dire « j’ai fait ça avant la mode » à chaque fois qu’on vous demande des explications sur votre tatouage, préparez vous bien. Encore une fois, bien connaître votre artiste peut aussi vous ouvrir des pistes de réflexion sur ce qu’il est possible de faire. Arpentez les sites internet des studios de votre ville ou du bout du monde !!

2. Bien préparer la séance.

Ça y est ! Vous avez rencontré l’artiste de vos rêves. Vous avez rendez-vous avec lui ou elle pour établir votre projet. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un(e) ami(e). Non ce n’est pas une preuve que vous êtes un bébé, c’est une bonne idée car votre pote pensera peut-être à des questions auxquelles vous n’aurez pas pensé, ou que vous aurez oublié de poser, dans le stress du moment… Posez vos questions, soyez clair sur votre envie, mais écoutez aussi les conseils de l’artiste, ne soyez pas buté. Dans mon cas personnel, pour mon premier tatouage, j’ai failli me faire graver sur le bras un motif tourné vers l’arrière, ce qui est une énorme erreur que je ne soupçonnais même pas. Je suis heureux que mon tatoueur me l’ait expliqué !!

→ Conseil numéro 3 : Assurez-vous que les choses soient claires entre votre artiste et vous. Prenez des notes si besoin, et préparez aussi vos questions avant la rencontre. Il va ajouter une pièce à son expérience et son book, et vous allez le porter jusqu’à la tombe. Aucun de vous ne veut foirer ça.

La première séance de piquage approche ? Parfait ! Mais avez-vous pensé à bien la préparer ? Là encore, il existe beaucoup de choses à savoir que, potentiellement, personne ne vous aura expliqué… La veille de votre grand jour, évitez l’alcool et autres produits « magiques ». L’alcool fluidifie le sang, est causera des saignements plus importants que la normale, rendant le travail du tatoueur plus difficile, et l’assimilation de l’encre par votre peau, moins efficace. De façon générale, essayez d’avoir une vie saine quelques jours avant le tattoo…

→ Conseil numéro 4 : La veille, pas d’alcool, une bonne nuit de sommeil, pas de médicaments fluidifiant le sang (comme l’aspirine), prenez soin de votre corps, il va morfler bientôt. Un corps fatigué encaisse moins bien la douleur, et la peau ne réagit pas aux mieux pour faciliter la cicatrisation.

Le jour J, faites de même. Ce n’est qu’un tatouage, ce n’est pas un marathon, mais quand même, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la séance. Particulièrement si vous êtes parti pour une grande pièce ou pour une zone sensible…

→ Conseil numéro 5 : Prenez un bon petit déjeuner, sans la bière. Mettez dans votre sac une gourmandise, une barre de céréales, ou une boisson sucrée au cas où vous auriez besoin de reprendre du poil de la bête pendant le piquage. Évitez les crèmes hydratantes sur la zone à tatouer. Habillez vous large là où vous allez être tatoué. Enfin, pensez à prendre l’argent pour payer le tatoueur (si si, je vous assure!)

Pendant la séance, soyez le plus détendu possible. Écoutez de la musique, méditez, discutez avec le tatoueur si cela ne le dérange pas, et évidemment, signalez-lui si vous ne vous sentez pas bien, ou que vous avez besoin d’une pause. Soyez attentif à tous ses conseils pour les soins qui vont suivre. Chaque tatoueur a sa technique, mais utilisez bien la leur.

→ Conseil numéro 6 : Communiquez vos besoins et écoutez ses conseils. N’ayez pas peur de demander une pause, mais soyez conscient qu’il est souvent plus difficile de s’y remettre après plusieurs pauses. Il vaut parfois mieux encaisser plus longtemps d’une traite. Mais évidemment n’attendez pas de vous sentir mal, de vomir ou de tomber dans les pommes.

Se faire tatouer, ça fatigue ! Si vous vous êtes déplacé loin de chez vous pour les beaux yeux de votre tatoueur, pensez aux éventuels problèmes que vous posera la conduite de votre voiture. Faites vous ramener, prenez le train, dormez à l’hôtel etc… Le tatouage est pour toute la vie, ce serait dommage que cela veuille dire 2 heures pour vous.

→ Conseil numéro 7 : Vous allez être fatigué, ne prévoyez pas de grosse bringue le soir même, décalez votre premier rencard si vous espériez conclure, et, encore un temps, évitez la picole abusive et les fluidifiant sanguin en général. Suivez à la lettre les conseils de votre tatoueur sur les premiers soins à apporter. Encore une fois, plusieurs techniques existent, mais votre tatoueur connaît mieux que quiconque celle adaptée à son travail. Faites lui confiance.

3. Bien appliquer les soins.

Comme je l’ai dit plus haut, chaque tatoueur a sa technique. Suivez ses conseils, et n’hésitez pas, à n’importe quel moment du processus (y compris la cicatrisation), à solliciter les avis de votre artiste. Globalement, tout le monde sera d’accord sur quelques principes simples…

→ Conseil numéro 8 : Ne touchez pas votre tattoo pour autre chose que le soigner, et faites le avec des mains propres. Si un hématome se forme, ne paniquez pas et ne recourez pas immédiatement à l’amputation du membre. Cela va passer tout seul. Les 2 ou 3 premiers jours, votre joli motif va recracher de l’encre, d’autant plus si vous avez de beaux à plats de noir… Prévoyez un pyjama en conséquence, une protection des draps en satin de mémé etc… Ne prenez pas de bain. Mariner un tatouage fraîchement exécuté n’est pas une bonne recette.

Après quelques jours, vous allez découvrir ce qui, pour moi, est la vraie douleur du tatouage… La démangeaison ! Lorsque votre tatouage se mets à peler, laissez le faire tranquillement ! Ne vous amusez pas à tirer sur les pelures comme quand vous aviez pris ce coup de soleil sur le pif à la Grande Motte. Et surtout… surtout… ne grattez pas !

→ Conseil numéro 9 : Ne grattez pas ! Ne grattez pas !Ne grattez pas ! Ne grattez pas !Ne grattez pas ! Ne grattez pas ! Ne grattez pas ! Ah… et aussi, pas d’exposition au soleil. Ce qui veut dire, pas du tout, même avec de la crème solaire, qui pourrait l’irriter. Couvrez le avec un vêtement pendant le premier mois. Évitez aussi les gommages, et les épilations ou rasages avant que votre peau ne soit complètement régénérée (toujours 1 mois) Mais surtout… Ne grattez pas !

Félicitations, vous faites partie des tatoués. Vous pensez avoir fait le coup du siècle, le monde est à vous, mais n’oubliez pas les mots d’Oncle Ben : « il ne colle ja… » non pas celui-là : « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Si vous voulez continuer à être fier de votre motif toute la vie, il va falloir le protéger… Hé oui, c’est pas le tout d’avoir supporté une petite douleur, et encore mieux, d’avoir réussi à ne pas gratter… maintenant il faut assumer…

→ Conseil numéro 10 : Ne faites jamais subir le soleil à votre tatouage. Jamais veut dire : jamais. Vous venez d’entrer dans le club très select nommé « écran total à vie ! » félicitations ! Si vous voulez rouler des mécaniques sur la plage, badigeonnez vous de crème indice de protection 50 ou 50+ (l’appellation écran total n’existe plus).

Enfin, répétez le tout lors de votre encrage suivant, car, soyez averti… il n’est pas rare qu’on en redemande !
Et si vous avez plus d’astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaire !! Pour conclure, je vous invite à lire nos autres guides « Guide : Comment reconnaître un bon tatouage ? » ainsi que celui-ci « Le guide complet des soins pour votre tatouage« 

A propos de l'auteur

Passionné par le tatouage, la photo, et l’image en général, cet expatrié au Japon, diplômé d’Arts Plastiques repenti aime regarder le monde. Vous pouvez également retrouver ses articles tatouages sur son blog personnel Le Support et l'Encre son Instagram ou suivez-le sur Facebook pour toujours plus de tatouages

Articles similaires

71 Réponses

  1. Manon

    Je rajouterais juste : se méfier des tatoueurs « tout venant » a qui cela ne pose pas de problème de tatouer 15 fois le même motif dans la journée, et bien observer l’hygiène : salon propre, tatoueur propre, qui porte des gants, et qui ouvre les aiguilles de leur sachet sous vos yeux 😉

    Répondre
  2. Manon

    Et des tatoueurs trop peu chers qui diront « oh ça je te le fais pour 40eu »… Un tattoo à 40eu n’existe pas, sauf si vous avez un pote tatoueur et que c’est votre anniversaire 😉
    Et attention aux dessins trop petits. Certains (juste certains) ne sont pas très honnêtes, tatouent des tout petits motifs avec des détails, et ne te disent pas que dans 20 ans ton tatouage ne ressemblera plus à grand chose 🙂

    Répondre
    • Ondori

      Merci Manon, comme je l’ai dit sur Facebook, c’est tellement logique pour moi que j’en ai oublié de le préciser… Mais c’est évidemment très important!

      De plus, la remarque sur la taille est très judicieuse, j’avais l’intention de le signaler moi même en commentaire car je n’y ai pensé qu’après coup… Bref, parfait!
      Merci de votre participation!

      Répondre
    • Ondori

      Bonjour Charlotte! Merci pour ton image. Je pense néanmoins que ce genre de cartographie est assez délicate… Il en existe beaucoup, et qui se contredisent toutes… montrant la complexité d’affirmer que telle ou telle zone est plus ou moins sensible que telle ou telle autre…
      Pour ma part, je considère cette image comme la plus fidèle à mon expérience :
      http://image.noelshack.com/fichiers/2014/51/1418658716-10650055-10152759351967451-8116276194540250847-n.jpg

      Sur la tienne, par exemple, on voit que les paumes ne sont pas du tout mentionnées, alors qu’on dit souvent que ce sont les zones les plus sensibles… Bref, ce sont des images qui peuvent guider, mais ne sont à prendre qu’en connaissance de leurs limites… Là où j’ai eu le plus mal pour mon dos par exemple, ne figure sur aucune des deux comme étant une zone max… A prendre avec des pincettes donc…

      Merci de ton com en tout cas!

      Répondre
      • Helene

        Bonjour,

        je pense qu’il y a aussi un souci de sensibilité de chacun. Je suis tatouée à l’intérieur de l’épaule et j’ai souffert le martyr et ce n’est pas signalé comme une zone très douloureuse.. Sur place c’est bien d’être accompagné par qqn qu’on connait ca a été plus facile pour moi en tout cas ^^ . Merci pour cet article

      • panthere

        Il est important si vous voulais que votre votre séance se passe bien d’être sincère avec votre tatoueur. Il n’ai pas médecin mais devra faire un bilan de votre état de santé. Vaut mieux une séance décallé qu’un tatouage qui peut se compliqué. Chouette article.

  3. Kukosaurus

    Oui douleur difficilement comparable. J’ai vachement flippé sur le passage de mon coude (entier intérieur/extérieur) pour ma manchette, et finalement très supportable pour ma part. Idem pour la zone flan(côtes) et hanches pas la mort du tout.
    Tout l’intérieur du bras (en partant de sous l’aisselle jusqu’au coude) horrible.

    Autre petit truc (mais qui normalement ne se pose pas si on prend rdv chez un artiste reconnu et demandé) l’attente. C’est toujours mieux d’avoir un certain temps d’attente entre les premiers rdv: celui du dessin, et celui du tattoo. Ça permet de réfléchir encore plus et justement d’éviter le tattoo coup de tête qu’on risque de regretter rapidement (avec internet on voit trop de cas comme ça).

    Répondre
  4. Katia

    Bien écouter son tatouer. S’il vous dit de soigner de tel façon, ne faites pas à votre tête. Et si c’est mettre de la crème 4x/jour pendant 2 semaines, il faut bien le faire. Ne pas aller à la piscine, ni au banc solaire durant la cicatrisation (je dirais même ne plus exposer son tattoo au banc solaire, mais on est pas tous du même avis). Revoir son tatoueur quelques semaines après son tattoo pour voir si la cicatrisation va bien et s’il ne faut pas faire de retouches.

    Répondre
  5. Nicolas

    Bonjour, vous ne parlez pas du sport, j’ai entendu dire qu’il ne fallait pas pratiquer de sport pendant une certaine durée (j’entends parfois une semaine, parfois un mois). Est-ce vrai ? Je pratique de la musculation et j’aimerai ne pas ruiner mon futur tatouage quoi.

    Répondre
    • Ondori

      Bonjour Nicolas, Loomi a répondu plus bas, mais j’ajouterais qu’effectivement il est déconseillé de faire trop travailler le muscle pendant la première semaine de cicatrisation. Tout simplement pour éviter de trop tendre les tissus, ce qui risquerait de gêner une cicatrisation propre.
      Maintenant on est bien d’accord qu’on ne parle que de la zone tatouée, donc tu peux très bien juste éviter quelques exercices de ta séance de muscu habituelle, le temps d’une semaine ou deux.

      Répondre
  6. Loomi

    @Nicolas; il ne faut pas faire de sport les 2/3 jours avant le tatouage, car cela fait affluer le sang dans les muscles et tu risques donc de saigner pas mal, ce qui peut gêné le travail de ton tatoueur et les 2/3 jours après, là je ne sais pas vraiemnt car j’ai aussi entendu qu’il valait mieux attendre que la « croute » tombe; le mieux reste d’en parler avec ton tatoueur 😉

    Répondre
  7. Mégane

    Bizarrement mon tatouage na jamais fais ce qui est marqué plus haut.. il a pas pelé et il ne m’a pas gratter non plus .. ah oui aussi j’ai pas beaucoup eu d’encre qui est remonté 😉 la cicatrisation était un bonheur limite pour moi. ;D

    Répondre
    • Ondori

      oui cela peut arriver selon le motif, et l’emplacement. Par contre qu’il n’ait pas du tout pelé ça c’est impossible. Mais que ça ait été vite et pas dérangeant c’est tout à fait possible sur de petits designs ou de travail en traits etc…

      Répondre
      • Mégane Lambotin

        Peut etre que je ne l’ai pas vu pelé non plus 🙂 mais bon au moins j’en garde un bon souvenir 🙂

  8. Coline

    Bonjour,
    Super article, merci!
    Mais malgré tout, j’ai encore une question.
    Je vais bientôt faire mon premier tatouage, et je suis allée voir mon tatoueur hier pour parler rapidement du projet. Il m’a soumis quelques idées, et je dois retourner le voir lundi avec des propositions plus précises.
    Seulement voilà, mon tatouage a une signification et une importance bien particulières pour moi, quelque chose de très important mais aussi vraiment personnel et assez triste. Je voudrais vraiment que ça se sente dans le tatouage, et je pense que si le tatoueur le savait, cela l’aiderait peut-être à comprendre ce je veux. En même temps, ça ne se fait peut-être pas trop de raconter sa vie à son tatoueur, après tout il ne nous connaît pas…?

    Je me demande donc s’il est normal ou s’il serait malvenu d’expliquer la signification et les raisons de mon tatouage à mon tatoueur…
    J’espère que vous pourrez m’aider,
    Merci d’avance! 🙂

    Répondre
    • Ondori

      Il n’y a même pas à hésiter. Si le fondement de ton tatouage est un évènement important, tu dois lui en parler. Il faut voir les tatoueurs comme des docteurs sur ces points là. Intimité, nudité… l’enjeu final est bien trop important.

      Ainsi, moi même, j’ai expliqué des le premier RDV avec mon tatoueur pour mon dos, le déclenchuer et la situation (nous avison appris que ma femme ne survivrait pas à son cancer, on peut difficilement faire plus personnel et triste), mais justement, j’avais besoin qu’il comprenne les valeurs que mon tattoo devrait inclure… puissance, courage etc… bref, impossible pour moi de lui faire comprendre ça en lui cachant les raisons profondes.

      N’hésite pas. Il y a une différence majeure entre raconter sa vie « ouaaiiis l’autre jour c’te pouff elle m’a dit çaaaa… » et expliquer les raisons personnelles de son tatouage.

      Répondre
      • Coline

        D’accord merci beaucoup, ça me rassure!
        Merci encore de prendre le temps de répondre aussi précisément à nos questions, et de nous faire part de votre expérience personnelle, aussi douloureuse soit-elle.

        Vous m’enlevez une sacrée épine du pied!

  9. Héléna

    Bonjour, je me demandais selon vous à partir de quel âge on peut se faire tatouer en ayant pleinement conscience de ce que cela implique. J’ai 20 ans et je m’intéresse depuis quelque temps aux travaux d’une tatoueuse qui me plait beaucoup. J’aimerai beaucoup passer le cap mais je me demande aussi si je ne suis pas trop jeune et si mon motif me plaira autant dans plusieurs années.
    Merci beaucoup !

    Répondre
    • Ondori

      Salut Héléna. En dehors de l’âge de la majorité qui fixe une limite de responsabilité « civile », il est bien difficile de définir un âge minimum pour le tatouage. Si tu as des doutes, c’est peut-être que tu n’es pas prête à sauter le pas, ou que tu n’as pas encore eu le déclic pour le design parfait.

      Maintenant il faut aussi savoir qu’on n’a pratiquement jamais de certitude absolue. Se faire tatouer, surtout pour le premier, demande un minimum de lâcher prise. Il faut se jeter à l’eau quoi. Attention, cela ne veut pas dire que faire n’importe quoi fera l’affaire, il faut minimiser les risques de regrets, et à mon avis cela passe par un placement bien réfléchi (genre discrétion possible, le tatouage ne doit pas devenir un handicap, et si l’avoir quand on veut sous les yeux est bien, l’avoir sous les yeux quand on ne veut pas, c’est plus dérangeant!!) Et surtout il faut être en accord avec soi-même pour qu’un jour, même si le tatouage a lassé, il soit au moins un bon souvenir.

      Evite aussi peut être les motifs trop à la mode, s’ils ne t’intéressent que parce qu’ils sont « in ». Aies un véritable attrait artistique pour ce style, car les modes passent, les tatouages non, et on a vu ce que le tribal est devenu : moqué (souvent à tort, mais parfois… à raison)

      Voilà, pas de secret quoi… désolé. Garde ça en tête : si tu n’es pas sûre à plus de 90%, c’est peut-être pas encore le moment. Personnellement, j’ai dû attendre mes 27 ans pour avoir le déclic et sauter le pas. Ce n’est pas honteux non plus de ne pas commencer tôt 😉

      Répondre
  10. Oliv'

    Hey !

    Super article !!!
    Excuse moi mais comme tu t’y connais je me permets de te poser une question. J’ai fait mon tatouage samedi, j’ai eu droit (ô joie) aux plaques rouges et au gros hématome juste en dessous (entre autres!), hématome qui est toujours là six jours après. Selon toi, dois je m’inquiéter ?
    Merci !!

    Répondre
    • Ondori

      Salut Oliv’. Un hématome n’est en général pas très grave, tout dépend de la zone tatouée et de ton corps qui réagit plus ou moins bien. Cela peut rester douloureux une bonne dizaine de jours je pense. Je ne suis pas médecin, mais à ta place je ne m’inquiéterais pas trop avant une quinzaine. Maintenant tout dépend de la gueule du truc, si c’est un œuf de pâques, qu’un simple vêtement dessus est un enfer etc, ne réfléchis pas et va voir un doc. Mais si ça ne te démanges pas, ne suinte pas etc, pas de panique pour l’instant.
      Cela reste un avis non médical, toi seul peut juger de l’éventuelle gravité du truc. Bon courage 😉

      Répondre
      • Oliv'

        D’accord je te remercie pour ta réponse !
        J’allais procéder comme ça donc ça me rassure !
        Non un vêtement dessus ne me gêne pas je trouve juste cela bizarre qu’il y ait un endroit du tattoo un peu gonflé !! Sachent qu’au début j’ai eu des plaques ries autour du tattoo…
        On verra !
        Merci encore !!

  11. Philoote

    Bonjour !
    Cela fait plusieurs années que je souhaite me faire faire un tatouage : le fameux et pas toujours évident « premier » de la liste. Bon, j’ai déjà presque tout prévu, tout cherché : les styles, les tatoueurs, les prix, les couleurs, la symbolique, les soins, la taille, l’emplacement, le motif… Vraiment presque tout. Mais un seul truc me bloque.
    J’ai le malheur de posséder un staphylocoque sous sa version « collector », doré quoi. Et bon, c’est toujours ça qui m’a ralentie. Faut dire que cette … chose … fait pas mal de dégâts, et peut se faire infecter tout et n’importe quoi, que quand ça veut (une fois sur deux à peu près). Bon, je vous rassure, la plupart du temps, cela demande juste un temps de cicatrisation doublé, et je ne laisse pas mes plaies s’infecter comme les photos dégueu sur google.

    J’ai été voir un médecin généraliste, qui m’a déjà demandé pourquoi « des c***eries pareilles me passaient par la tête ». Puis peu après je suis allée voir un dermatologue pour d’autres raisons, mais en lui posant la question, il m’a dit que j’avais pas besoin de me « défigurer comme ça ».

    Bref, j’ai pas vraiment eu de conseils de médecins. Et comme ça me coûte déjà bien cher d’aller chez eux pour rien… Du coup, j’aurais aimé savoir ce qu’en pensait quelqu’un qui cherche ni à vendre, ni à faire reculer. L’avis de quelqu’un comme vous quoi. Et savoir aussi si vous aviez déjà eu affaire à ce genre de cas difficile que nous sommes, nous les malades de trucs bizarres ? Et au passage, quelles précautions supplémentaires vous prenez avant / pendant / après notre passage ?
    (Parce que c’est pas beau de partager « ça » avec les gens 😀 )

    Merci beaucoup, à plush, et merci 😀

    Répondre
    • Kiwi

      Bonjour Philoote !

      Je ne sais pas si tu as sauté le pas ou non mais si ce n’est pas le cas, je te conseillerai de chercher un dermatologue qui non seulement ne te juge pas mais qui en plus pourrait t’accompagner tout au long du processus de cicatrisation.
      Et pour trouver la perle rare, ce qui fonctionne bien est le bouche à oreille.

      Bonne chance 🙂

      Répondre
  12. Melody

    Pourquoi un motif tourné vers l’arrière est une énorme erreur ? Merci d’avance pour la réponse.

    Répondre
    • Ondori

      C’est une erreur esthétique avant tout. Un motif qui « regarde » vers l’arrière n’est pas très positif. Cela ne veut pas dire que c’est impossible. Dans le cas de mon motif, c’était juste pas heureux.

      Répondre
  13. Maryne

    Bonjour,
    J’ai une petite question.
    Voilà, je me suis fait tatouée il y a deux jours et je me suis cogner sur cette parti la. le tatouage est placé sur la cuisse.
    Je voulais savoir les conséquence qu’il peut y avoir?
    Merci pour vos réponse

    Répondre
  14. Océane

    Bonjour, je viens de lire c’est vraiment intéressant. Cependant j’ai une question : à l’heure actuelle je vais me faire tatouer dans un mois et d’un coup je me pose 36 milles questions à la fois. J’ai peur de regretter de me lacer alors que j’ai mûri cette idée depuis 1 an. Je me demandais si c’était du bon ou du mauvais stress et si je devais du coup me rétracter ou non.
    J’ai une autre question : est-ce Je les peaux sujettes à l’exéma sont plus difficiles pour la cicatrisation ? Et le tatouage n’est-il pas déconseillé sur ce type de peau ?

    Merci d’avance pour la réponse

    Répondre
    • Ondori

      On dit généralement que le doute trop fort montre qu’on n’est pas prêt… M’enfin c’est une formule un peu simpliste et il ne faut pas exclure un simple stress dû à trop de préparation ou anticipation… Toi seule peut savoir si tu es prête ou non. Dans tous les cas il y a un moment où il faut se jeter à l’eau.

      Répondre
  15. Sebruuh

    Bonjour !
    Merci beaucoup pour l article, ca m a beaucoup appris sur le tatouage.
    J ai 17 ans et j ai pour projet de me faire un petit tatouage a 18 ans.
    J ai cependant quelques questions…
    La premiere est : si je me fais tatouer sur le bras ou la hanche et que je grossis, est ce que le tatouage va se deformer ?
    La seconde est : comment se calcule le prix d un tatouage ? C est en fonction du temps passé ? De la quantité d encre consomée ? Et combien de temps dur un petit tatouage en moyenne ?

    Ma troisieme question est : il est écrit qu il ne faut pas se raser etc apres le tatouage mais faut il donc se raser la zone a tatouer avant ? Par exemple la jambe ? Et combien de temps avant ?

    Ma quatrieme question : est ce qu il est deconseillé de faire un tatouage par dessus une cicatrice, des vergetures ou bien de l acné ou des « restes » d acné ( dans le dos par exemple ) ?

    Cinquieme question : Pourquoi le tatouage sur les doigts est il deconseillé ? Et est il douloureux ?

    Derniere question ( enfin xD ) : Peut on mettre par exemple un film plastique pour proteger son tatouage du soleil ? Et du coup il est surement plus judicieux de se faire tatouer en automne non ? ( par rapport au soleil )

    Voila voila plein de questions desolé ^^

    Jvous remercie d avance de vos reponses
    Bises :*

    Répondre
    • Ondori

      « si je me fais tatouer sur le bras ou la hanche et que je grossis, est ce que le tatouage va se deformer ? »
      Pour qu’une prise de poids déforme ou défigure un tatouage, il faut que ce soit une prise ‘ou une perte) de poids impressionnante et rapide. Grossesse, amaigrissement suite à régime drastique etc… Prendre du poids dans la vie, va évidemment distendre le motif, mais cela reste acceptable. Imagine un ballon de baudruche gonflé sur lequel tu dessines un visage. Dégonfle le ballon, le dessin est altéré mais reconnaissable. La manipe dans l’autre sens est vraie. C’est un peu comme ça pour un tatouage sur la peau.

      « comment se calcule le prix d un tatouage ? C est en fonction du temps passé ? De la quantité d encre consomée ? Et combien de temps dur un petit tatouage en moyenne ? »
      C’est souvent un tarif à l’heure, mais cela peut varier selon la complexité du dessin, de la technique etc… Chaque tatoueur a son tarif. ne chose est certaine : plus que dans n’importe quel domaine, il existe une règle tacite : on ne négocie pas sur le prix d’un tatouage. Jamais.
      La durée d’un tatouage est presque impossible à prédire avec certitude. Un petit motif (10cm/10cm) prendra probablement une heure / une heure et demie selon sa complexité et le tatoueur. Certains travaillent plus vite que d’autre, le style influence aussi, la peau du client etc etc etc…

      « il est écrit qu il ne faut pas se raser etc après le tatouage mais faut il donc se raser la zone a tatouer avant ? Par exemple la jambe ? Et combien de temps avant ? »
      Oui il faut toujours raser la partie à tatouer. En général le tatoueur s’en occupera ou demandera de le faire. Le jour même ou la veille. Attention aux zones qui n’ont pas l’habitude d’être rasées, quelques petits boutons ou irritations peuvent apparaître après un jour ou deux. Inutile donc de faire ça trop tôt. Perso je me rase presque toujours la veille au soir du jour J.

      « est ce qu il est deconseillé de faire un tatouage par dessus une cicatrice, des vergetures ou bien de l acné ou des « restes » d acné ( dans le dos par exemple ) ? »
      Non pas spécialement. Certaines cicatrices peuvent être difficiles à tatouer, particulièrement les peaux brûlées, et il faut s’attendre à un moins bon résultat ou des problème d’assimilation de l’encre, mais en soit, ce n’est pas un problème. Attention bien entendu si vous avez un peau fragile ou beaucoup d’allergie cutanées etc, consultez évidemment votre dermato avant tout.

      « Pourquoi le tatouage sur les doigts est il deconseillé ? Et est il douloureux ? »
      Il est douloureux oui. Mais rapide, puisque l’endroit est petit. Il n’est pas vraiment déconseillé, mais il faut être bien conscient qu’il a de grandes chances de s’effacer rapidement. C’est un endroit du corps sans cesse sollicité, la peau se renouvelle très très rapidement. Optez donc pour des motifs en conséquence, et soyez prêts à retourner chez l’encreur souvent pour les refaire.

      « Peut on mettre par exemple un film plastique pour proteger son tatouage du soleil ? Et du coup il est surement plus judicieux de se faire tatouer en automne non ? ( par rapport au soleil ) »
      Non un film plastique ne protège pas le tatouage à ma connaissance. Crème solaire écran total ou vêtement sont les seules vraies protections.
      Après évidemment il ne suffit pas de prendre le soleil une paire de fois pour ruiner un tatouage. On parle ici de ce qu’il faut faire pour optimiser n bon vieillissement, mais pas de panique non plus, ne vous enfermez pas dans la cave juste parce que le tube de nivea sun est vide!

      Répondre
  16. Marianne

    Super guide 🙂 Même si je lis après mon premier tatouage, il correspond aux conseils que j’avais pu lire ailleurs, mais de façon plus synthétique et plus clairs. Ayant attendu une bonne vingtaine d’années pour me faire tatouer, j’ai dû me poser toutes les questions possibles et imaginables.

    Quand je rencontres des personnes, souvent plus jeunes, qui se font tatouer presque sur un coup de tête, je reste pantoise. Oui, il faut « lâcher prise », une fois encré, on ne maitrise pas ce qu’il adviendra de notre regard sur notre tatouage et de l’évolution de nos vie et nos goûts, cependant, la facilité et même la précipitation de certains me surprend. A croire que parfois, il est plus important d’être tatoué que de choisir un tatouage qui nous corresponde.

    Et sur la question du prix, je suis aussi dubitative face à tous ceux qui trouve que « c’est cher ». Bordel, mais c’est notre couenne, et le tatouage est permanent, même s’il s’use… Ça me sidère toujours que le budget soit une variable. Il suffit d’économiser, même si ça prends des mois ou des années (c’est ce que fait un pote).

    Je comprends pourquoi tu ne l’abordes pas dans l’article mais, pour pas mal de futurs tatoués, elle est pourtant cruciale.

    Répondre
  17. joe tattoo

    oui l’histoire du prix me laisse pantoise, je bosse dans une petite ville, on s’est mis d’accord sur les tarifs avec mon collègue / concurrent mais des gens essaient encore de baisser les tarifs pourtant plancher (on a un démarrage à 40€ pour les tout petits tattoos style 4 lettres version 5cm tu vois ?), les gens demandent à payer que la moitié, ouais mais c’est cher quand même et toi tu passe 6h sur un tattoo sans parler de la prépa, du dessin toussa et le gars te pose un chèque sans provision sur un compte bloqué, ptain après on se demande pourquoi c’est en espèces les règlements :-p

    Répondre
  18. Léa

    Bonsoir,
    Cela fait 2 heure que je parcours ton site ! J’ai les yeux qui piquent ^^ à force d’être devant l’écran.
    Bravo pour toutes les infos, photos, itv, etc.. !

    Je souhaite sauter le pas du premier encrage ! Aussi parceque j’ai trouvé un artiste dont le travail et l’implication me plaisent… mais il n’y a pas que moi apparemment ! En regardant ses réseaux sociaux et site j’ai cru comprendre que le mônsieur était surbooké.. Plein jusqu’en 2017..?!
    Je sais pas si c’est une « normalité » ou que cet artiste est « à la mode » en ce moment. Je me demande du coup si cela m’influence ou si je devrais chercher quelqu’un d’autre et plus prés de chez moi et de moins sollicité..
    J’aime beaucoup son sens de la composition et sa précision ainsi que sa manière de parler de la relation avec les personnes qui viennent se faire tatouer mais il y en à sûrement d’autres !
    Bref du coup, je suis un peu échaudée et me demande qu’est ce qui est le plus important..
    J’ai bien lu sur sa façon de procéder et de communiquer, mais étant mon premier tatouage, je ne sais pas bien comment m’exprimer en étant précise (sûrement aussi que ça ne l’est pas encore dans ma tête) et à la fois en lui laisser exprimer son art.. je sais pas si je m’exprime bien !

    J’ai conscience que je dois avoir une idée précise de ce que je souhaite me faire tatouer et que je ne pourrais pas exprimer 31ans de vie dans un seul tatouage mais je ne sais pas trop à quel point mon projet doit être détaillé et quelles références je dois lui donner. Dessin précis ? photos ? Et puis même si j’ai 2,3 idées sur l’emplacement, je ne suis pas encore sûre de mon coup. D’ailleurs je n’ai aucune idée, et aucune info de combien sera le prix d’une de ses créations ! J’ai rien lu sur ça !

    Pour résumer j’ai pas envie d’être relou et j’ai envie/besoin qu’on prenne le temps pour ce premier tatouage.

    Allez, Je continue à creuser mon projet..

    Merci si tu peux m’éclairer/ me rassurer 😉

    Bonne continuation !

    Répondre
    • Ondori

      Salut Léa, je suis désolé, pour une obscure raison, j’avais zappé ton commentaire et ne le découvre qu’aujourd’hui… est-ce que tu as avancé sur ton projet?

      Répondre
  19. Baur

    Bonjour
    Il y a environ 15 jour je me suis fait tatoué une empreinte de pattes de chien sur le poignet, pendant les 15 jours je l’ai nettoyé avec du savon ph neutre et appliquer de la bephantene je l ai aussi protéger durant ces 15 jours avec du film et un brassard part dessus parce que je travaille dans la mécanique de précision, ce qui implique des huiles, des lubrifiant et des coupure, du coup au bout 1 semaine le tatouage est devenu tout claire, est-ce normal ?
    Et dois-je encore continuer à le protéger avec la bephantene et du film ?
    Merci d avance

    Répondre
    • Ondori

      le film est utilisé en général pour les premiers jours seulement. Vous devriez retourner chez votre tatoueur pour de meilleurs conseils. Lui seul pourra juger de ce qu’il y a à faire ou pas.

      Répondre
  20. Melanie

    Bonjour à tous,
    Je vais passer le cap du « premier pas » pour mon premier tatouage, mais j’ai encore quelques questions sans réponses
    Avant je n’avais jamais pensé me faire tatouer car je n’avais pas trouvé de motif assez beau esthétiquement mais surtout avec une symbolique assez forte pour la graver dans ma chair, mais récemment j’ai eu le coup de foudre pour un motif précis représentant réellement quelque chose pour moi (pas un effet de mode) que j’ai quelque peu retravailler
    Mais je vois que dans vos commentaires vous parlez de « rendez-vous dessin avec le tatoueur »
    Est-ce obligé de faire retravailler le motif par le tatoueur ?
    Et, question peut-être idiote mais est-ce dangereux de se faire tatouer en ayant à son actif des allergies alimentaires ?

    Merci d’avance, et continuez vos articles, ils m’ont réellement permis de comprendre que j’avais fait le bon choix de motif et d’endroit

    Répondre
    • Ondori

      Salut Melanie!
      Non tu n’es pas du tout obligée de refaire travailler ton dessin, tu peux demander au tatoueur de faire exactement ça. MAIS… personnellement, j’ai aussi commencé par des designs personnels, par peur de ne pas avoir exactement ce que je voulais… 10 ans plus tard c’est la seule chose que je regrette. Trouver le bon artiste qui donnera son interprétation de mon motif est ce que je préfère aujourd’hui. Mais je comprends qu’on ne soit pas prêt à ça d’entrée de jeu… cela dit, réfléchis-y à deux fois. Reste aussi ouverte aux éventuelles modifications que le tatoueur devrait faire pour le bien de ton tatouage. Il connait la différence entre un dessin et un tattoo et sera à même de te conseille (moins de détails, une autre orientation du dessin, la meilleure taille etc etc…)

      Enfin pour tes allergies, je ne crois pas que ça ait un rapport mais consulte ton médecin si tu veux en être sûre.
      Bon courage pour cette première pique! tu verras c’est moins douloureux que ce qu’on imagine -au début- 😉

      Répondre
      • 大山

        Bonjour,

        bon voila apres 10 ans d’ attente j’ ai décidé de faire mon premier tatoo.
        Bien sur comme je ne fais jamais simple et que j’ habite en Chine.
        Comme j’aime aussi le compliqué j’ ai décider de faire un tatoo assez gros qui me prend le pec + l’épaule + le bras.

        Je n’y connais rien donc je débarque pour mon tatoo ( sachant que c’est dans une autre ville j’ai du prendre l’avion ) et bien sur je peux pas rester 10 jours sur place. Donc one shot du premier coup 11 heures de tatoo. Ce que je peux dire c’est qu’avec le temps la douleur augment peu importe la partie du corps. Après 9 heures de tatoo j’ai commencé a douiller sérieusement.

        Maintenant concernant le soin ma tatoueuse ainsi que d’autre chinois qui ont fais des tatoos me disents tous ( cachant que je ne fais que les lignes pas le remplissage la ) Ils m’ont tous dis PAS DE CREME surtout.

        Je voudrais des avis la dessus.

        Merci d’avance

        Cedric / 大山

      • Ondori

        tu suis les conseils de ton tatoueur. C’est la règle absolue. Il y a plein de façon de cicatriser, et en cas de problème, seul celui ou celle qui t’a encré saura comment réagir.
        J’ajoute que, vivant au Japon, et ayant été un peu en Chine aussi, je connais la différence de climat d’avec la France, et surtout le taux d’humidité… Cela pourrait très bien expliquer leur conseil. Personnellement, Gakkin m’a tatoué toute la jambe en 8 sessions sur un an, et il ne m’a JAMAIS fait mettre de crème, ni de bandage, ni de plastique, ni RIEN. Cicatrisation bio haha! On fait du blackwork et j’ai jamais dégorgé une goutte de noir avec lui. Donc voilà, si ton tatoueur n’est pas un branque, je te conseille fortement de t’en tenir à ses conseils.
        Oh et… bravo pour les 11 heures!!!

      • Melanie

        Merci beaucoup pour ce conseil Ondori !
        En fait quelques jours après avoir laissé ce message j’ai decouvert un tatoueur qui réalise des œuvres qui correspondent exactement au style que j’aime ! Ses tatouages ne correspondent pas du tout aux classiques que je vois souvent et qui sont assez imposants et colorés, lui travaille très finement le noir et gris pour réaliser des œuvres réalistes et complexes, et en observant ses dessins j’ai compris qu’on pouvait laisser son tatoueur prendre des libertés ^^ mais merci pour ce conseil, il m’aurait été utile si je n’avais pas eu un coup de cœur pour mon tatoueur
        Et merci pour la réponse sur mon allergie, je prend rendez-vous de suite
        Et merci de me rassurer pour la douleur, mais c’est mon premier tatouage donc je n’ai pas d’aprioris concernant la douleur ! C’est pour les suivants qu’il faudra me rassurer si celui là se passe mal !
        Bonne continuation

  21. Hugo RdC

    Bonjour Inkage!
    Une petite question: je vais me faire tatouer pour la première fois… Je suis en Bolivie (je sais, je sais, c’est pas recommandé en voyage…).
    Je veux me faire tatouer Rocinante, mon vélo qui me porte depuis plus d’un an en Amérique Latine, et qui est le personnage principal d’un western que je réalise.
    C’est un crâne de chèvre sur le guidon de mon vélo, vous pouvez voir le dessin (et quelques photos) sur ce lien:
    https://www.facebook.com/lonebicirider/photos/a.1705233543131154.1073741828.1705214523133056/1710913585896483/?type=3

    J’ai repéré deux studios qui me paraissent sérieux et j’aurai aimé avoir votre avis…
    Vous pouvez me le donner dites? 🙂
    Le premier est Gunar Quispe (https://www.instagram.com/gunnarquispe/), un tatoueur qui me semble sérieux et renommé. Ses tatouages sont de qualité si j’en crois vos recommandations, et sont dans l’esprit du mien.
    Sinon, j’ai repéré Stigma tatoo, mais au vue des derniers travaux ca me semble pas renversant… (http://tattoobolivia.com/)
    Qu’en pensez vous?

    Merci beaucoup pour vos conseils, et n’hésitez pas a me donner votre avis sur mon motif!

    Hugo

    Répondre
    • Ondori

      Salut Hugo. Merci pour ton message, et bon courage pour le film et la route!

      Je te rejoins sur le choix des studios. Les deux sont bien, mais le premier a un petit avantage technique si on en juge seulement par les photos choisies.
      Si tu consultes aussi la page FB de stigma, tu vois qu’il essaye de couvrir plus de styles, d’être plus polyvalent, mais n’excelle vraiment dans aucun. Maintenant ça reste du travail convenable, il faut juste faire attention au design.
      Gunnar est techniquement au top quand on parle de réalisme donc si c’est le style qui te va… banco. Mais attention, je crois voir sur son site que son agenda est fermé pour l’instant… à toi de voir si tu as la patience ou la possibilité d’attendre.

      Bon courage!

      Répondre
  22. Maxime

    Bonjour !
    Je compte me faire tatouer pour la première fois et j’ai plusieurs questions à vous poser.
    La zone de mon corps que j’ai choisi est le haut du coude gauche, est-ce considéré comme une zone particulièrement sensible ?
    J’ai en tête un projet tout en noir, mais j’ai vu que sur bon nombre de tatoués de mon entourages le noir s’est un peu éclaircit pour laisser la place à un gris très foncé. Est-ce que l’éclaircissement du tatoo est une étape obligatoire ou peut-on l’éviter ?
    Enfin, que se passe t’il en cas de chute ou d’égratignure ? pratiquant le skate j’ai peur que le choix de cette partie du corps soit une mauvaise idée.
    Merci d’avance, et merci également pour cet article riche en informations et en conseils !

    Répondre
    • Ondori

      Salut Maxime, je vais répondre aussi en complément de ce que t’a dit Alex, son message est plus bas elle est pas passé par la case « répondre », mais elle t’a répondu avant moi, peut être devrais-tu lire son comm en 1er… bref, n’importe…)

      Un tatouage, techniquement, c’est tout con. De l’encre qui est « poussée » plutôt qu' »injectée » sous la peau. Le mot important ici c’est « sous« . En gros, quand ton tatouage est frais, et pris en photo bien souvent par le tatoueur, la peau n’est juste pas là. Elle est littéralement à vif, et l’encre est libre de se montrer sous son plus beau jour. Mais une fois la cicatrisation complète, qu’est-ce qui se passe? La peau se reconstruit par dessus. Donc pour faire simple, tu vois l’encre à travers la vitre de ta peau. Cela lui fait nécessairement perdre un peu de son éclat, et quand on parle de noir (je sais de quoi je parle j’en ai un paquet comme le montre ma photo de profil), bein forcément il devient plus « mat » que « brillant ». L’encre qui tourne au bleu ou au vert est un autre problème, elle peut être trop ancienne (les encre de jadis n’étaient simplement pas composées des mêmes éléments), ou de moins bonne qualité. Assure toi de voir le plus de boulots de black de ton artiste, si possible cicatrisés si tu as un doute, mais e général de nos jours on trouve de moins en moins ce phénomène. La pigmentation de ta peau peut aussi avoir un impact sur le vieillissement de certaines teintes. Si tu as une peau foncée, mat ou asiatique par exemple, cela peut jouer, renseigne toi auprès de ton artiste.

      Pour les coupures égratignure écorchures etc, comme l’a dit Alex, ça devrait le faire. Je me suis ouvert le tibia en mode râpe à fromage il y a quelques mois, et après la belle croûte, mon tatouage était redevenu lui-même. c’en était même impressionnant à vrai dire…

      Enfin pour la douleur, je ne suis pas tatoué vers les coudes, mais mon genou est en full black, et contrairement aux idées reçues, je n’ai pas eu de problème pour le genou. Les gens pensent que parce qu’il n’y a pas de viande ça fait plus mal, mais cela n’a que peu de rapport. Ce sont les terminaisons nerveuses qui font le boulot, et le genou n’en a pas des masses. Par contre les vibrations sur l’os son parfois impressionnantes, et peuvent être assimilées à de la douleur… En ce qui me concerne, c’est juste SOUS le genou, en dessous de la rotule, que j’ai eu le plus de serrage de dents, donc attends-toi à ce que le dessus du coude soit aussi un moment sympa….
      Pour ma part, à chaque fois que je suis allé me faire une séance en pensant « ouaaaiiis c’est boooon cette zone c’est pénard!! » j’en ai chié des ronds de chapeau, et chaque fois quand j’étais ultra stressé, je suis sorti en me disant… « boaf tranquille aujourd’hui! » (sur des séances de parfois 7h) donc reste zen et laisse l’imagination de la douleur t’envahir, ce sera surement plus facile à digérer hahahaha bienvenu dans notre monde mec!

      Répondre
  23. Alexandra Bay

    Bonjour Maxime 🙂

    Qu’entends-tu exactement par haut du coude gauche ?
    La 1ère chose à savoir c’est qu’un tatouage fait mal en général même si des endroits sont plus sensibles que d’autres. Tu as une infographie intéressante à ce sujet qui revient souvent sur le Web.

    Il est certain que les coudes, les genoux, le cou, la tête, les paumes des mains, sont des endroits particulièrement douloureux. Cependant, je suis certaine que le facteur stress accentue la douleur. Donc ZEN, dis-toi juste que c’est un mauvais moment à passer.

    Le noir qui vient d’être encré est toujours plus noir foncé qu’une fois cicatrisé. Cependant, certains tatoueurs ont leur technique en la matière comme Yann Black qui peut t’encrer une bête de noir en 1 grand aplat, en 1 fois et sans retouches. Après que le noir devienne un peu gris foncé voire bleuté me paraît normal. Il me semble que c’est une transformation classique du tattoo cicatrisé. Ensuite, il faut aussi entretenir son encre, et donc éviter la surexposition au soleil, l’été, sans crème protectrice. Et tout dépend également de la texture de ta peau au niveau du coude si tu veux te faire encrer exactement à cet endroit. Perso, j’ai la peau dure et épaisse, je ne pense pas que l’encre tiendrait vraiment.

    En cas de chute, tout dépend de la gravité de ta blessure, personnellement, je me suis déjà égratignée, voire coupée et pas de souci, vu que l’encre est située sous la peau, donc, je ne vois pas comment ton tatouage pourrait s’abîmer avec des égratignures de skate. Par contre, j’ai un ami qui avait été opéré, le chirurgien lui avait découpé la peau pour une opération, du coup, il avait une toute petite ligne blanche et le tattoo ne correspondait plus comme une couture mal assemblée, ce qui était assez rigolo.
    Après, il faut aussi que tu aies conscience que ton tatouage vieillira tout comme toi. Es-tu prêt à assumer cela ?

    Répondre
  24. Max

    Bonjours je me suis fait tatoué il y à une semaine déjà. Mon tatoueur m’a prescris un passementent tengaderm,et m’a dit que ce n’est pas nécessaire de l’enlever si il n’y à pas de rejet d’encre ou de lymphe. Je l’ai donc changer une fois le deuxième jour, et une autre fois avant hier. Depuis je n’y ai plus touché. Le tatoueur m’ayant dit de ne plus utiliser de pansement au bout d’une semaine, j’ai donc décider de l’enlever. J’ai commencé à délicatement le retirer et là c’est le drame: un petit bout de peau fraîchement cicatrisée est resté collé à la partie adhésive, du coup j’ai tout de suite arrêté. Est-ce normal ? Mon tatoueur ne m’avais pourtant rien dit à ce sujet, et rien non plus sur la durée maximum ou l’on peut garder le pansement…
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    • Alexandra Bay

      Bonjour Max,
      Tu as dû arracher une petite croute avec le pansement ? Il y aura peut-être un petit trou dans l’encrage à faire repasser par ton tatoueur, s’il est compréhensif. Personnellement je ne suis pas adepte de ce type de cicatrisation, j’ai toujours utilisé le nettoyage au savon neutre, laissant le tatouage un maximum à l’air libre, avec un chouilla de crème cicatrisante. Perso j’utilise le bépanthène, habitude de vieille tatouée. Une fois j’ai testé la cicatrisation humide, et j’ai eu une réaction, mon pansement était plein de lymphe et une couleur n’arrivait pas à cicatriser. L’avantage de la cicatrisation humide est d’éviter la formation de croûtes. Je pense que tu aurais dû garder le pansement non stop durant les 5 jours. Peut-être que si tu l’as retiré, il y a eu la formation de petites croûtes et c’est ce qui s’est arraché la 2ème fois. Ce n’est pas catastrophique non plus, si tu as arraché une croûte comme je t’ai expliqué, tu auras un petit trou dans ton encrage, à faire repasser.

      Répondre
    • Ondori

      Salut Max, bon alors d’abord faut savoir qu’on a pas vocation à donner la solution miracle ou assurée, on est juste des tatoués qui avons eu notre lot de cicatrisations aussi… Première chose : contacte ton tatoueur! Parce qu’il est difficile pour nous de répondre à chaque croûte un peu tirée (en espérant que ce ne soit que ça dans ton cas)

      Moi ce type de pansement (pas la même marque, on en a d’autres au Japon) j’y ai eu affaire 5 fois, et j’ai toujours adoré. C’est sûr que ça tire un peu en enlevant, il y a l’éventuel surplus d’encre qui a séché en surface, c’est pas nécessairement de la peau. Maintenant si tu as juste un peu de peau qui est partie, dis toi qu’elle va se refaire, ta cica prendra peut-être quelques jours de plus pour être complète mais ça arrive (ma cuisse a mis vraiment plus longtemps que d’autres parties de mon corps à cicatriser, je ne sais pas pourquoi, mais tout vient à point à qui ne vends pas la peau du poisson). Et sinon… encore une fois, vois avec ton tatoueur plutôt qu’avec les sites web qui parlent tatouage… C’est honnêtement plus safe.

      Et merci de nous lire! 🙂

      Répondre
  25. Marie

    Salut à tous ! Super conseils, très bien détaillés, top !
    Je me fais tatouer (pour la première fois) le 14 septembre, et je suis prise de doutes quant à l’emplacement de mon futur tattoo. C’est prévu sur l’avant-bras, et c’est l’endroit que je préfère, mais dans 20 ans, j’aurai changé, évolué, et est-ce que j’aurais encore envie de le voir au quotidien sur un endroit aussi visible que mon bras. Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux qu’il soit sous la nuque/en haut du dos, qui est un endroit très joli aussi mais moins visible… ? J’en ai un peu discuté avec mon tatoueur qui me laisse l’entière décision, il pense que le dessin ferait très bien aux deux endroits…. Des conseils de tatoués à m’apporter ? Merci !

    Répondre
    • Ludo-Ondori

      Salut Marie! L’avant bras c’est sûr qu’il faudra l’assumer en toutes circonstances. Mais la nuque, tu ne le verras pas autant que ce que tu voudrais. Pourquoi ne pas simplement le remonter sur le haut du bras? Plus facilement dissimulable, même avec des manches 3/4, mais toujours bien en vue pour toi aussi?

      Après assumer un emplacement ou un tatouage fait partie de la vie du tatoué. On apprend à vivre avec et à en être contents. Au final, toi seule peut décider de ce qui est le mieux pour toi 🙂
      Bon courage pour la séance!

      Répondre
      • Marie

        Merci beaucoup pour ta réponse ! En effet je pense opter pour le haut de l’avant-bras, en dessous du coude !
        Maintenant il ne reste plus qu’à attendre, et ça va être long !

  26. Luciel

    Bonjour et merci pour tous ces conseils,

    Je vais me faire tatouer le 31 Mars, après 13 ans de réflexion j’ai enfin trouvé le tatoueur de mes rêves. Etant de Paris je me suis déplacée sur Nice pour le rencontrer et parler de mon projet. Au cours de ce rendez-vous on a discuté de ce que je voulais, de la signification de ce tatouage et on a fait une esquisse de ce que je voulais qu’il va préparer avec son style. Cependant je ne découvrirais le motif « définitif » que le jour du tatouage.

    Sachant qu’il peut toujours le modifier un peu, que j’ai toute confiance en ce tatoueur et qu’il travaille et ajoute pas mal de détails en free hand je voulais savoir si c’est une pratique régulière.

    Répondre
    • Ludo-Ondori

      Oui c’est une pratique normale, beaucoup de tatoueurs en ont eu marre de se faire piquer leurs design par les clients qui, au dernier moment, allaient chez un autre tatoueur moins cher, ou plus proche, avec le fruit de leur travail, souvent pour le voir saccagé par un mauvais tatoueur.

      Pas d’inquiétude, il prendra le temps des retouches s’il y a besoin, mais je parie que tu tomberas amoureuse du design en un clin d’œil 😉 Bonne séance!

      Répondre
  27. Marjjou

    Bonjour,

    Je viens de dévorer votre article. Il est très complet et honnête, vous faites du bon travail!

    Mais… J’ai une question supplémentaire. J’aimerais comprendre le vieillissement d’un tatouage petit et très fin. En effet, j’ai vu plusieurs tatouages (surtout des phrases) qui deviennent illisibles avec le temps (ou qui n’étaient déjà pas vraiment lisibles lorsque fraiches car le tatoueur n’était pas doué, qui sait?).
    Par exemple, dans l’article pour apprendre à déterminer un bon tatoueur, vous montrez la photo des contours du drapé d’un de vos tatouage. Ces contours comprennent des lignes épaisses, mais aussi des lignes très fines. Comment ces très fines lignes vieilliraient (sans remplissage) à condition que le tatouage soit bien entretenu (pas de soleil, bonne cicatrisation, etc)? Les lignes risquent elles de s’épaissir et/ou de baver?

    Merci pour votre réponse 😉

    Répondre
    • Ludo-Ondori

      Salut Marjjou, merci pour tes lectures et compliments.

      Pour les lignes, c’est très simple, toutes les lignes vieillissent de la même façon. La manière de changer d’un tatouage, c’est comme un léger floutement. Concrètement, pour te donner une idée, voici la pièce dont est extraite ce détail. C’est mon dos.

      Voici maintenant une comparaison entre l’image de l’article, prise juste après la cicatrisation, et aujourd’hui, plus de 2 ans après. Le phénomène est flagrant sur les grosses lignes noires, qui ont un peu fusé, elles se dilatent légèrement. Le fines aussi, selon la même logique. Je précise que cette pièce vieillit très bien, et que le dos n’est pas l’endroit où la peau se dilate le plus non plus (et puis je suis encore jeune et ferme haha)

      Un autre exemple qui peut être parlant, c’est ce comparatif sur une autre petite pièce, à 7 ans d’écart. on remarque bien la différence sur l’écriture notamment.

      Voilà j’espère que ça t’aidera! Le vieillissement c’est aussi la perte de couleur ou d’éclat, et là ça dépend de la pique du tatoueur plus que de ta peau et ton entretient.

      Répondre
  28. Julia12

    Bonsoir !

    Super cette page… Je souhaite également faire un premier tatouage, ça fait quelques années que j’y pense et je suis prête !
    Je souhaite faire un petit tatouage, une constellation (Leo) uniquement avec des points et des étoiles sous différentes formes. Je me demandais, comme c’est un tatouage très fin et petit, comment les points vieillissent-ils ? (tatouage de moins de 3cm, sur le côté du poignet ou cheville). Sur tous les tatoueurs contactés (une dizaine), seul 1 refuse de le faire, alors j’ai maintenant de gros doutes… J’adore les petits tatouages !

    Répondre
    • Ludo-Ondori

      Salut Julia! « petit » et « tatouages » sont souvent des mots dangereux à associer. M’enfin après il est toujours possible de faire des choses délicates. Pour le vieillissement, je te renvoie à mon commentaire plus haut avec les photos comparatives, ça te donnera une idée de ce qui peut arriver à des points trop proches.

      En parlant de constellation, je te renvoie aussi au projet de Sailor Raffy dont on avait parlé dans cet article, si ça peut te donner d’autres perspectives.

      Bon courage.

      Répondre
  29. Dupont

    Bonjour !
    J’aimerais savoir si c’est possible de proposer un projet de tatouage a plusieurs tatoueurs et de choisir le motif qui me plait le plus et du coup de decommander l’autre tatoueur alors qu’il a deja créé quelque chose ?

    Répondre
  30. Gael

    Bonjour !!

    super page merci beaucoup ça aide énormément, le retour sur ton expérience et puis c’est clair surtout !

    je me lance bientôt avec un projet neo trad ! et je suis passé sur plusieurs ou le style me plaisait et j’ai accroché chez un tatoueur car il à bien compris mon idée ! c’est ici :
    http://www.badabing-tattoo.com/

    savoir ce que tu en penses.
    et un conseil aussi pour éviter aux couleurs de perdent de l’éclat a part le nivea 50++ anti soleil qui résiste à l’eau et tout et tout ? faut hydrater ? huiler ? graisser (ahah) de temps en temps après ou c’est inévitable ?

    Répondre
  31. Alexandra Bay

    Coucou Gaël,
    Je connais le travail de Badabing et il bosse très bien, j’aime beaucoup. De plus j’ai eu l’occasion de le rencontrer et c’est une personne très sympathique.
    L’entretien, tout dépend des conseils de chacun. La 1ère règle, c’est certainement se protéger du soleil. C’est vraiment le 1er facteur de vieillissement de la peau et du coup, des couleurs. Perso, je n’entretiens pas mes tattoos. J’ai un chrysanthème à la couleur rouge éclatante et depuis 3 ans, il n’a pas bougé. Après si tu veux mettre de la crème hydratante pour entretenir ta peau, ça ne peut pas faire de mal. Mais le soleil est clairement le facteur danger.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.