Ben est un tatoueur qui officie chez « Siam Fifty Seven », à Mons, en Belgique. Ses tatouages sont d’inspiration old school traditionnel mais pas que ! Il encre également des motifs plus originaux comme une magnifique borne d’arcade des années 80, vive les geeks ! ou le petit lapin d’Alice in Wonderland. Des couleurs éclatantes, des tracés parfaits et du fun ! Je vous présente Ben Electric Tattoos !

Bonjour Ben, peux-tu dresser un bref portrait de toi (âge, formation, etc.) ?

Donc je m’appelle Ben et j’ai 35 ans, au niveau de ma formation, j’ai suivi diverses formations artistiques dont les arts plastiques, mais j’ai toujours dessiné et ce, depuis l’enfance, jusqu’à la découverte du tattoo… puis il a fallu tout réapprendre lorsque j’ai commencé à tatouer car avoir une formation artistique ne suffit pas et n’est pas non plus indispensable. Le tattoo est vraiment différent, la manière de créer les motifs, les règles de compositions… tout est différent, après il est clair que les formations que j’ai suivies, m’ont aidé, mais je connais des gens qui n’ont pas forcément de formation artistique et qui ont un niveau technique terrible en tattoo… De toute façon, le métier de tatoueur est un métier dans lequel on peut apprendre tous les jours et durant toute sa vie,…

Depuis combien d’années tatoues-tu ?

J’ai eu ma première machine en main en décembre 2003 et suivi un apprentissage durant un peu plus de 2 ans. En 2006, j’ai commencé ma carrière en tant que professionnel, on peut donc dire que je tatoue depuis 7 ans.

Avec qui as-tu commencé ton apprentissage et quels souvenirs en gardes-tu ?

Comme je suis autodidacte, durant 2 ans, j’ai fait d’abord mes armes sur moi, ensuite sur mon père et puis sur des potes que je remercie d’ailleurs profondément.
J’ai quand même galéré, mais le fait de me faire tatouer régulièrement depuis mes 18 ans, m’a permis d’observer scrupuleusement les artistes et mon apprentissage s’est fait aussi comme ça…

Ben-electric-tatouage--(17)

Quel fût ton premier contact avec le tatouage ?

Je devais avoir 10 ans lorsque mon père s’est fait encrer pour la première fois… et on peut dire que c’est mon premier contact concret avec le tattoo. Depuis ce jour-là, j’ai su que c’était ça que je voulais faire de ma vie, après entre l’espérer et y arriver il y a du chemin …

Est-ce qu’on peut dire que le old school est ton domaine de prédilection ?

On peut dire cela oui, le tatouage traditionnel old school est celui qui me parle le plus et ce style de tatouage m’inspire tous les jours… Pour moi, c’est un style est fait pour durer dans le temps, car il est chargé d’histoire et de symbolisme… C’est sa simplicité, autant dans la composition que dans la réalisation, qui en fait sa complexité …

La couleur a une importance capitale dans la plupart de tes motifs, elle est souvent flashy, même si tu fais évidemment du noir et blanc. Est-ce important pour toi ? Est-ce que tu passes du temps à choisir tes couleurs lors de tes achats ?

Pour la façon dont je colore mes tattoos, c’est toujours en fonction du feeling du moment ou en commun accord avec le client, mais je ne peux pas vraiment dire que je passe du temps a choisir mes encres lors de mes achats…


Ben-electric-tatouage--(1)

Comment travailles-tu les projets avec les clients ? Essaies-tu de les influencer sur leur choix quand tu sens que leur projet n’est pas abouti ?

Le travail autour du motif avec les clients, lorsqu’ils souhaitent une création, commence par une question: Est ce que le client connaît ou pas mon travail ?
Si oui, je discute avec lui pour savoir ce qu’il souhaite et si le sujet me botte, on démarre quelque chose ensemble, après si jamais un élément ne fonctionne pas ou autre, j’essaie de rectifier le tir…  En général, je pars du principe qu’un tattoo est un échange entre deux personnes et pas juste un produit de consommation… ou alors je me contente d’exécuter la demande du client… J’essaie également de redessiner tout ce que je tatoue dans un souci de respect du client.
Si non, dans ce cas je les invite à aller découvrir mon travail et si ça leur parle, de revenir me voir avec leurs idées. Mais si je n’ai pas de feeling ou pas assez de culture par rapport à la demande formulée, je préfère envoyer ces clients vers des tatoueurs plus compétents que moi dans le domaine souhaité…

Quels sont les motifs que tu aimes encrer ? Un des motifs que tu as préféré encrer ?

Tous les motifs traditionels old school et comme le but est de m’amuser dans chaque création donc pas vraiment un sujet préféré en particulier.

Et en tant que tatoué, quel motif as-tu envie de te faire piquer ? Et le tatoueur auquel tu aimerais confier un bout de peau ?

Les envies vont et viennent avec le temps, je ne réfléchis pas trop à l’avance car j’aime le côté spontané de la démarche. Je laisse une totale liberté de création aux personnes auxquelles je m’adresse pour un tattoo, je leur donne seulement une idée correspondant à leur style graphique et la taille que je souhaite.
Sinon plein d’artiste me font envie: Miss Arianna, Samuele Briganti, Deno Jr, Hexa, Gre Hale,
Mike Adams, Eli Quinters, Steve Boltz… et toute la génération old school avec qui, ce n’est désormais plus possible de se faire tatouer… Sailor Jerry, Owen Jensen, Bert Grimm, Herbert Hoffman

Si une personne avait envie de se faire tatouer par toi, quelles sont les prochaines conventions où tu te déplaceras ? Ou tes prochaines dates de Guest ?

– Le 4 et 5 mai, au Arel Tattoo Show, à Arlon (Belgique) Agenda Complet

– Les 31,1er et 2 juin, à la Amsterdam Tattoo Convention (Pays-Bas)

– Les 21 et 22 septembre, à la Convention de Liège (Belgique)

A Confirmer mais cet hiver, en Guest chez Crooked Moon Tattoo, à Stockholm (Suède)

Quelques tatouages réalisés par Ben Electric

Merci à Ben pour nous avoir accordé cette interview, vous pouvez le suivre sur le site de son shop, sur son facebook ainsi que sur instagram

Photo de couverture: © Fab5 Photography

A propos de l'auteur

38 ans, photographe pour inked puis rise.... amoureuse de l'image. Tatouée depuis l'âge de 17 ans, passionnée d'histoire et de culture du tatouage. Collectionneuse invétérée de livres sur ce sujet. Co-créatrice d'un fanzine dédié au tatouage FREE HANDS FANZINE. Son profil Google plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.