Color My Skin, aux vrais morceaux de fruit de la passion.

Color-My-Skin

Salut les enfants du pigment sous-cutané, aujourd’hui j’aimerais prendre un peu de mon temps, et un peu du vôtre, pour présenter le projet Color My Skin si par hasard vous n’en aviez pas encore eu vent.

Derrière ces 3 mots se cachent 6 Français, passionnés de tatouage et qui ont décidé de mettre leurs savoirs-faire au service de la communauté. Ah bah tiens ça me rappelle un site internet ultra cool dont le nom commence par ink et finit par age, mais ne digressons pas de trop. Revenons à nos six moutons qui, eux, non contents d’écrire des articles de qualité sur leur site internet, développent surtout une chaîne youtube qui fourmille d’interviews filmées, de reportages et plus récemment, du premier volet de leur série de documentaires, on y revient dans un instant.

Erwan Roudaut l’initiateur du projet et Alexandre Gamot, le réalisateur et directeur technique de la chaîne, sont les deux pierres angulaires du collectif, autour desquelles gravitent ou ont gravité plusieurs personnes. L’équipe fixe, dirons-nous, est actuellement composée des deux sus-nommés, ainsi que de Julien et Julian, les Dupond et Dupont de la team. Le premier est technicien son et assiste Alexandre sur la réalisation et les parties techniques, en plus de mettre ses techniques de communication durement acquises lors de son Master au service du groupe. Le second est responsable marketing, s’occupe du relationnel, des événements et préparations d’autres potions de charmes pour envoûter les partenaires potentiels. Stéphane joue le rôle du secrétaire, mais également de rédacteur en chef du site web, où il publie la majeure partie des articles écrits. Enfin, la touche de  finesse dans ce monde de mâles tatoués est incarnée par Stigma, l’animatrice que vous verrez interviewer tous ces talentueux tatoueurs de nos régions.

Leur vocation est claire : partager leur passion et s’engager dans la vie communautaire du tatouage. Découvrir, partager, apprendre, comprendre. Ils veulent parler de tatouage mais pas que… des hommes, des femmes, des gays, de l’image de la femme dans le tatouage, des difficultés de débuter, bref, de la vie, de nos vies. Comme moi, comme nous sur inkage, ils ont un vrai travail de la vraie vie de la vérité véritable et prennent sur leur temps libre pour s’engager.

Après deux ans de travail, cette bande à Bonnot qui ne tue que le travail des mauvais tatoueurs, a accouché d’un documentaire abouti et passionnant qui se penche sur le très (trop?) talentueux Mikaël de Poissy, que j’ai la chance d’avoir interviewé et avec qui j’ai pu avoir de longs et intéressants échanges. In Memoriam, c’est le titre, est donc le premier volet de Hands & Needles,une série de docu longs à la réalisation soignée, aux musiques composées sur mesure, bref, du travail de pro. A voir et à revoir ici.

Mais un tel travail, même animé par la meilleure volonté du monde, l’énergie de la passion et les engagements pris par chacun… ça a un coût. Un coût qu’il est parfois difficile d’amortir. Ils ont donc décidé d’en appeler aux bonnes volontés des autres passionnés, qui n’ont pas forcément la chance, comme nous, d’avoir une tribune pour nous exprimer, donner nos avis, mettre en avant nos coups de cœurs, les rencontrer, et tenter, modestement de faire grandir notre famille de sales gosses. Alors pas la peine de détourner la tête et faire comme si t’avais pas compris, je parle de toi, de toi aussi, de toi là bas, et de ton voisin au fond qui se cure le tarin! Si toi aussi tu trouves que c’est quand même vachement bien d’avoir des gens qui se bougent pour proposer de la qualité gratos, si t’as passé des minutes agréables avec leurs vidéos, que t’as appris un truc, que t’en redemandes… Eh bien sache qu’ils ne t’en voudront pas de le leur signifier via une petite aide financière, même modeste, sur leur campagne de soutien sur Ulule.

Si tu veux goûter la cam avant de te décider, je ne peux résister à l’envie de te glisser aux yeux et aux oreilles cette interview d’une de mes chouchoutes, dont je suis admirateur secret depuis des années, la belle, la douée et la droite dans ses bottes Emy Blacksheep. En plus on t’emmène à Grenoble, la plus belle ville de France, et pas seulement parce que j’y suis né et que j’y ai grandi…

Retrouve Color My Skin sur leur site internet , sur Youtube, sur Facebook, et surtout sur leur campagne Ulule.

Et n’oublie pas le Facebook D’Emy Backsheep.

Nos autres articles

Modèles
Quentin J

Rencontre avec Tiger Lilie

Aujourd’hui nous ouvrons une nouvelle section sur notre site, celle consacrée aux modèles photos. Nous essayerons de vous proposer régulièrement des interviews de modèles dans

Tatoueurs, tatoueuses
Quentin J

Les tatouages Lego de Max Pniewski

Originaire de Pologne Max Pniewski est un tatoueur aujourd’hui basé à Bristol en Angleterre dans son studio « Southmead tattoo studio », si il est connu pour

Culture
Ludo-Ondori

The Gypsy Gentleman

Booya les fadas du stencil ! Il y a quelques temps, nous vous avons dit tout le « bien » que nous pensions, Quentin et

Interviews
Ludo-Ondori

interview du tatoueur Tohibiki sensei

Oyez les encrés! Le monde du tatouage n’est pas homogène. En son sein se développent des sensibilités, des styles, des écoles, issues du passé ancestral

Tatoué(e)s
Quentin J

Rencontre avec Laetitia

Pour notre interview du jour, c’est Laetitia une passionnée de tatouages, de jeux vidéos et de chat qui nous a fait le plaisir de répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *