A quelques jours de l’événement qui marquera la sortie du tant attendu troisième ouvrage du Tattoorialist, Corpus Tattoo, nous avons pu recueillir les impressions et petits secrets du duo de choc à l’origine de cette initiative. Mylène et Nicolas ont bien voulu répondre à nos questions et en dévoiler un peu plus sur leur dernier né, mais aussi sur eux. Car ne l’oublions pas, ce qui fait vivre le tatouage, ce sont les artistes tatoueurs, les tatoués, mais aussi ceux qui aiment raconter les histoires de ces couples artiste et tatoué, ou tout simplement celles des œuvres portées.

 

Hello le duo ! On parle beaucoup de votre ouvrage, mais assez peu de vous deux finalement, pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Un duo de choc qui travaille ensemble depuis le tout début du projet, se complétant parfaitement ! Nicolas prend les photos et donne l’orientation du projet, Mylène est la part de l’ombre qui aide à la mise en place des actions et travaille sur la communication avec la presse.

 

 

Jamais deux sans trois, que nous réservez vous pour ce troisième livre ?

Ce 3ème livre est résolument un mélange de nouvelles rencontres et de toutes celles faites ces 5 dernières années. Du tout premier portrait à notre récent voyage en Asie, il brosse nos plus beaux moments de photos, les personnes que nous avons aimé rencontrer et celles qui ont marqué le projet !

 

Comment vous est venue l’idée de ce projet, qu’est ce qui vous a motivés?

C’est venu de l’envie de proposer des portraits de tatoué(e)s qui montrent que l’on peut être un “être civilisé” avec un travail, des enfants et un prêt, même en full tattoo ! Et puis l’interview raconte le rapport au corps, le regard sur le tatouage d’une manière générale et le lien tissé avec le (ou la) tatoueur(se). Un rapport à l’humain avec comme prétexte de rencontre le tatouage.

 

Corpus Tattoo, on s’attend à une approche du rapport au corps, un peu mystique…Que pouvez vous m’en dire ?

Nous cherchions un angle différent pour ce nouveau livre, après les voyages, les styles de tatouages… les parties du corps sur lesquelles apporter une lumière nous a paru une évidence. Nous voulions guider sur les significations, les implications sociales ou des douleurs particulières, mais aussi sur l’esthétisme.

 

 

Comme pour les deux précédents ouvrages, une soirée pour en célébrer la sortie aura lieu, qu’est ce qui vous a donné envie d’être si proches de vos lecteurs ?

Notre communauté a toujours été la clé de ce projet. Les personnes qui nous suivent, viennent se faire photographier, achètent les livres… sans elles The Tattoorialist n’aurait pas de sens ! Passer un moment en leur compagnie est donc toujours enrichissant et touchant.

Nicolas : je suis phobique social, la rencontre fait partie de ma thérapie au quotidien. A chaque fois “l’autre” pénètre dans mon univers, pour moi c’est un fait marquant, ce n’est pas anodin. Je ne suis pas physionomiste mais je me souviens des émotions partagées lors d’une rencontre. Voilà pourquoi nous sommes proches de nos lecteurs, des personnes que je photographie. Pour moi tout ce projet est une excuse pour générer de la rencontre, de l’échange entre les gens. Le tatouage est accessoire.

 

Parlez moi de vos clichés favoris respectifs.

Mylène / photo 3650 : rencontrée à Montréal, cette jeune femme a pour seul tatouage ce dos impressionnant et superbe ! Inspiré de l’univers du film “Là-haut”, il est incroyable. Et la magie a fait son effet lorsque nous sommes arrivés car elle était de face ! J’étais d’autant plus impressionnée par le fait qu’on puisse choisir de faire une si grosse pièce sans rien avoir testé avant ! Juste WAOUHHH

 

 

Nicolas / photo 0041 : sans nul doute, les tatouages de Charlie Le Mindu. Il a fait écrire sur ses paupières “Gypsi King” et sur sa lèvre supérieure “Female Trouble”. Charlie est un artiste à part entière qui vit intensément chaque moment. J’aime sa conception du tatouage, le simple fait de réaliser et marquer à jamais ses idées les plus folles. C’est aussi un des shootings les plus étranges que nous ayons vécu. Nous avons toujours placé au cœur de nos projets artistiques le mot “improbable”, car la vie doit être faite de ce petit grain de folie qui nous anime. Charlie est improbable, et j’aime cette conception de la vie.

 

 

Tombez la chemise, racontez moi vos tattoos préférés ! 

Mylène : dur dur de choisir seulement l’un de mes tattoos ! J’ai beaucoup d’affection pour les deux portraits que j’ai sur l’avant bras, réalisés par un tatoueur de Montréal, David Choquette. Ils ne représentent personne en particulier, mais ils se complètent et sont magnifiquement exécutés !

 

Nicolas : celui que L’Androgynette m’a fait à Montréal il y a 2 ans. Mylène et moi sommes très attachés l’un à l’autre, inséparables ! Nous travaillons ensemble, vivons ensemble. C’est mon meilleur ami et mon âme soeur. Nous avons rarement passé plus de 48h loin l’un de l’autre. Ce tatouage représente le lien qui existe entre Mylène et moi, un lien indéfectible.

 

 

Avez vous une confession, un nouveau projet à venir peut être ?

Il se pourrait qu’un petit tour du monde des pratiques du tatouage soit en discussion…

Nicolas : je vais axer mon travail sur le collage de portraits sur les murs des rues de villes que nous allons visiter, car nous devons rendre au tatouage sa vraie place : dans la rue !

 

Un petit mot pour la fin et annoncer la couleur pour la Crazy Tattoo Party ?

Cette année on a voulu voir les choses en grand avec 6 tatoueurs en live, un studio photo, initiation au tattoo sur fruits et légumes, bornes d’arcade, concerts en live, diffusion d’un documentaire, photomaton, vente de produits Tattoorialist inédits, customisation de Dr. Martens, de bagues en argent… le tout accompagnés de beaux partenaires : Uriage, Dr. Martens, Klipsch…

 

En espérant que cette jolie rencontre vous ait donné envie d’en savoir plus et de vous plonger attentivement dans Corpus Tattoo, nous vous donnons rendez vous à la Crazy Tattoo Party qui aura lieu ce vendredi à Paris, sur laquelle nous reviendrons très vite !

A propos de l'auteur

Hell On Heels

Passionnée de tattoo depuis l'enfance, tatouée dès les premières heures de sa majorité. Touche à tout : photo, dessin, écriture, musique... Vous pouvez aussi retrouver son amour du tattoo, de la bodmod, et du rock'n roll sur son blog personnel Hell On Heels

Articles similaires