Si tu es une nana (ou pas), et que tu aimes le tattoo, tu as surement entendu parler de cette chouette convention qui se tient (aux fin-fonds ?) de la région parisienne qu’est le Girl Ink Tattoo Show ! Non ? C’est n’est pas grave va, j’y étais et en ai gardé le meilleur dans un coin de ma tête et de mon reflex rien que pour toi, veinard(e) ! Qui plus est, cette année, inkage avait le plaisir d’être partenaire officiel de la convention, c’est comme ça qu’on a pu vous faire gagner des entrées via notre concours sur notre page Facebook

Pour son troisième impact, la convention s’est installée pour la seconde fois au Caroussel d’Ozoir la Ferrière, accueillant pas moins de 34 tatoueuses européennes et des exposants hauts en couleurs dans une ambiance post apocalyptique, le thème de cette convention hors du commun, qui rappelons le, n’accueille que des tatoueuses et autres talents féminins.

Cette année, on y a croisé pour la première fois l’artiste espagnole Yaiza Rubio, spécialisée dans le réalisme couleur, qui est repartie avec le premier prix petite pièce couleur, rien que ça !

Yaiza Rubio tatouant la pièce qui lui vaudra le 1er prix petite pièce couleur.

Parmi les nouvelles têtes encore, Clarisse Amour, Manuella Anna ou encore Délia Broody, des filles au styles bien différents, laissant entrevoir que la relève du tatouage français est aussi bel et bien montée sur talons hauts. Ont répondu présentes à l’appel également Poly Tattoo et la belle Lauren d’Eternal Ink, toutes deux récompensées pour leurs sublimes pièces réalistes en noir et gris.

On relève également la belle performance d’Effy, du shop Experiment Ink, qui as tatoué son propre portrait dans un style trash polka…dans le dos de sa maman.

Lauren – Eternal Ink

Poly Tattoo

Concours tattoo, pyrotechnie, concerts, la petite convention a tout d’une grande ; elle aura accueilli lors de cette édition pas moins de 15 shows en deux jours et surtout, plus de 2500 entrées ! Un seul mot d’ordre durant cette dernière, la bonne humeur, et surtout, un léger gout du risque ; petits et biens plus grands ont joué le jeu lors de cette édition, comme la belle et téméraire Sylviane, qui as franchi le pas pour la première fois, et en convention s’il vous plait, à l’âge de 72 ans…preuve que tout cela ne sont que des numéros !

La plus courageuse de la convention !

Son portrait tatoué dans le dos de sa mère par ses soins. Effy – Experiment Ink

Cette année, le Girl Ink accueillait pour la seconde fois la performeuse et modèle Shelly D’Inferno, venue avec pour renfort la belle Cervena Fox, également modèle fortement tatouée, pour nous régaler de leurs shows pyrotechniques spectaculaires.

Cervena Fox

Shelly D’Inferno

Alors on se dit à l’année prochaine pour encore plus d’artistes féminines de talent, les dates de la quatrième édition étant déjà tombées : les 17 et 18 Mars 2018 : see you !

Angelique Granweiler

Tatouage réalisé par Clarisse Amour

 

A propos de l'auteur

Hell On Heels

Passionnée de tattoo depuis l'enfance, tatouée dès les premières heures de sa majorité. Touche à tout : photo, dessin, écriture, musique... Vous pouvez aussi retrouver son amour du tattoo, de la bodmod, et du rock'n roll sur son blog personnel Hell On Heels

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.