Aujourd’hui nous sommes heureux de vous présenter Gribouille, un tatoueur qui exerce en Gironde, mais dont la soif de rencontre le pousse à réaliser de nombreux Guests et des conventions en France comme à l’étranger. Si son style si particulier vous plaît, surveillez de près ses déplacements, il passera surement près de chez vous un jour ou l’autre. L’occasion de vous faire réaliser une jolie pièce et de rencontrer un artiste ouvert et sympathique.

gribouille-tatoueur

Gribouille

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Mon parcours ressemble à une piste de trial !! Une enfance plutôt tranquille et sportive puis des études en mécanique industrielle, passage par l’armée, le commerce, l’intérim pour finir Tatoueur ! Mais la passion était déjà bien encrée en moi,  j’ai commencé à traîner dans les shops tattoo à 18 ans et à m’y faire piquer puis, un jour, j’ai commencé à montrer mes dessins. C’est en vendant des extincteurs sans grande conviction que je me suis retrouvé chez Fantasy Tattoo (Langon/Gironde). Puisque ils ne voulaient pas de mes extincteurs, peut-être voudraient ils d’un apprenti ?! J’ai donc fait mes premiers pas en tattoo sous l’observation de Juliette et d’Alain.

Après 8 mois, notre collaboration a dû s’interrompre je n’avais plus assez d’argent pour continuer à apprendre à tatouer et en même temps subvenir au besoin de notre famille, j’ai donc repris l’intérim puis je me suis remis en question en essayant de profiter de ce laps de temps pour approfondir ma technique en dessin, trouver mon style et faire deux-trois guests quand j’étais en vacances. C’est seulement un an après que je suis tombé sur l’annonce de l’Aventure Corporelle sur Facebook. Un mois après, je commençais à piquer 35h par semaine et dernièrement, j’ai quitté la boutique pour me permettre de bouger plus en guest et surtout profiter de ma femme et de mes enfants. Je viens juste de finir mon studio privé à Toulenne (Gironde) et je suis une semaine par mois à Vienne chez Biosteel et à l’Aventure Corporelle et le reste du temps là où le vent me mène.

Qu’est-ce qui t’as amené à devenir à tatoueur, est-ce un rêve de gosse ?

Non, quand j’étais gamin, je voulais être pompier!! L’envie de tatouer est venue bien plus tard, c’est à force de faire des dessins pour les tatouages de mes amis que j’ai pris le virus, dans les soirée entre potes il y en avait toujours un qui finissait avec un tattoo au feutre ! Mon orientation s’est faite naturellement avec le temps, je ne me voyais pas faire autre chose de ma vie, le tattoo est ma plus grande passion !

tatouage par gribouille (1)

Tu viens de la région de Bordeaux mais tu remontes pas mal dans le nord. Est-ce que tu estimes que ta place est plus ici que dans le sud ?

Cela vient du fait que j’ai effectué mon premier guest chez Body art Tattoo à Calais et c’est vrai que je me suis senti bien dans le Nord. Une rencontre en entraînant une autre, je me retrouve chez Alex Needles Factory chez qui je pique très régulièrement, nous sommes maintenant bien plus que de simples confrères donc je ne pense pas que ma place soit dans le nord mais les gens et les clients du nord ont une place importante dans mon cœur. Je pense que ma vraie place c’est d’être un électron libre du tattoo et de me déplacer partout en France pour que les gens qui aiment ce que je fais puissent se faire piquer sans forcement faire mille kilomètres.

Quelle a été ta meilleure expérience ?

Ma meilleure expérience reste l’Aventure Corporelle et l’accueil de Cathy et des clients qui ont accroché de suite avec mes dessins et où j’aurais beaucoup évolué, c’est d’ailleurs pour cela que j’y retourne une semaine par mois ! Une Aventure corporelle mais aussi humaine.

tatouage par gribouille (8)

T’arrives-t-il de tatouer en convention ? Si oui, qu’est-ce que cela t’apporte ?

Oui autant que possible !! Certaines personnes sortent en boite de nuit pour faire des rencontres et retrouver des amis, et bien les conventions m’apportent tout ça; il y a des concerts, une super ambiance, on rencontre plein de gens du milieu, on discute, on regarde et du coup, on apprend et surtout on s’éclate en travaillant (une chance énorme à l’heure actuelle) et puis on se fait plein de potes, je pense à Miguel Psykot’ink, Feel (Original Side) , Xoil ,Barbara Rosendo ,Happyderme Tattoo, et tellement d’autres !!! C’est aussi l’occasion de présenter les tattoos à un jury pro et de prendre des conseils et quelques claques qui remettent les pieds sur terre !

Comment définirai tu ton style ?

C’est là que ça se complique !! Je ne saurais pas trop définir mon style, je me vois un peu comme un barman qui fait des cocktails : je mélange pas mal de chose dans mes tattoos, du dot, du travail de ligne, de l’abstrait, du portrait, des tâches… Je m’inspire de tout ce que je vois au quotidien: télé, peinture, BD, photo… J’aime faire ressortir le travail de dessinateur dans mes tattoos en laissant des tâches et des traits de construction volontairement, ce qui donne une touche bien gribouillée à quoi je dois mon surnom, on pourra dire quand même qu’il y a très souvent une patte « graphique » dans mon travail mais je suis autodidacte en dessin et je manque de culture pour discerner correctement mon style, si vous, vous avez un nom à donner à ce style, je suis preneur !!

Tu viens donc en guest dans au moins deux shops. Comment as-tu rencontré les artistes de ces shops ? Que t’apportes le fait de tatouer dans une autre boutique que la tienne ?

Il y en a bien plus de deux en fait,  pour certains, ce sont des rencontres en conventions ou lors de soirées pendant mes guests, j’ai même été contacté par une boutique parce que les clients lui ont demandé de me faire venir, ou plus simplement sur internet. Le fait de tatouer dans d’autres boutiques me permet de progresser en découvrant d’autres artistes, je pense que le tattoo est une progression qui ne finit jamais. Plus je pique, plus j’ai envie d’apprendre et cela passe par l’échange et l’observation sans parler du côté humain et culturel, le fait de bouger me permet aussi de découvrir de nouvelles région.

tatouage par gribouille (5)

Utilises-tu d’autres techniques ou formes d’art que celle-ci ?

Oui la peinture et je compte en faire de plus en plus en parallèle du tattoo !

Saurai-tu résumer en quelques lignes ton quotidien de tatoueur ?

Non je ne pourrais pas résumer une « journée type » tout simplement parce que je suis un dessinateur impulsif et que chaque tattoo est différent, je peux rester une semaine sans dessiner et sortir 4 grosses pièces en une soirée mais je passe la majeur partie de mes journées à penser à ces futurs projets et à la façon de les tourner, mais je te rassure, mon quotidien est génial, je m’éclate dans ce que je fais et si un projet ne me plais pas, ben je le refuse tout simplement !

tatouage par gribouille (3)

Vers quoi te vois-tu évoluer ?

Je ne sais pas , on verra ! En tout cas, toujours dans le tattoo !! L’année prochaine, les guests vont s’étaler à d’autres continents et pourquoi pas commencer à exposer quelques toiles .

Que peut-on te souhaiter de meilleur ?

Un oui de ma fiancée au mariage car il en faut du courage pour être la femme d’un tatoueur qui tient pas en place !! La santé de ma famille et encore plein de rencontres !! Mais surtout continuer à voir le sourire de mes clients quand les tattoos sont terminés ! Et longue vie à Inkage !

 

Merci à Gribouille pour nous avoir accordé cette interview, vous pouvez le suivre sur son Facebook ici: facebook.com/gribouille.art.1

Quelques tatouages réalisés par Gribouille

2 Responses

  1. thierry mailly

    bonjour,

    pourriez vous me communiquer les coordonnées de Gribouille car il n’y a rien d’indiqué sur son profil Facebook.

    merci d’avance

    Répondre
  2. julien castets

    bonjour,

    pourriez vous me communiquer les coordonnées de Gribouille car il n’y a rien d’indiqué sur son profil Facebook.

    merci d’avance

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.