Rencontre avec Belly Button

interview-tatoueur-belly-button

Sur Inkage, nous aimons vous faire (re)découvrir des artistes au style original, nous ne dérogeons pas à la règle aujourd’hui avec l’excellent Belly Button, tatoueur de Perpignan, qui nous délivre des tatouages colorés, épurés et à l’influence japonisante, desquels se dégage une certaine «gaieté» et «fraîcheur». A travers cette interview, il nous en dit plus sur son art et son parcours dans le milieu du tatouage.

Bonjour, comment es-tu devenu tatoueur ?

Le dessin…Le dessin a toujours fait partie de ma vie, c’est pour moi quelque chose d’essentiel et j’aime particulièrement dessiner pour les autres, pour ma famille, mes amis, seulement pour le besoin de partager, de communiquer et de faire plaisir. J’ai étudié le design aux Beaux-Arts, mais au cours de cette période, je passais le plus clair de mon temps libre dans le shop d’un ami tatoueur, Thierry. Comme un teenage fan de tattoo, j’aimais flâner au salon…C’est toujours un peu rock’n’roll un salon de tatouage. J’ai observé son travail, mais surtout j’ai appris à cerner les demandes des clients et dessiner pour eux. Le tatouage est une démarche qu’il est important de comprendre avant de dessiner. Après ma maîtrise en « Design objet », mon choix s’est porté sur le tatouage, c’était comme une évidence pour moi. Créer et dessiner avec et pour quelqu’un ce n’est que du bonheur. La cerise sur le gâteau, est que les gens aient apprécié mon univers.

tatouage-belly-button (3)

Quel est ton univers de prédilection ?

J’avoue avoir une large influence japonisante, les thèmes issus de cette culture restent mes sujets préférés, mais en dehors de ça, je n’ai pas un style de prédilection…J’ai mon propre univers que je décrirais comme épuré et stylisé. J’aime que mes tatouages soient lisibles sur la peau et dans le temps, qu’ils racontent une histoire, soient le reflet d’une personne ou d’une particularité qui lui est propre.

Où trouves-tu ton inspiration ? Quelles sont tes influences ?

Je m’abreuve de beaucoup de choses… J’adore Klimt, Egon Shiele, Mucha en passant par Calvin & Hobbes ou les « Monthy Python». Je trouve mon inspiration dans ce que je vois, j’entends, dans la lecture… Exposition, films, musique, bouquins, dessins ou œuvres diverses… Parfois, je me nourris simplement de l’histoire de la personne, de son parcours, ses caractéristiques, ce qu’elle dégage et ce qu’elle reflète. Il y a bien entendu les tatoueurs que je côtoie et qui m’entourent, ils m’inspirent, mais pas forcément dans le graphisme, c’est surtout dans une démarche. J’ai la chance de bosser en guest en autre chez «Turbo Zéro», «AKA», «Tribal Act» ou au «Mystery Tattoo Club». Une pléiade de tatoueurs y bossent. Qu’il s’agisse de Sacha, Yom, Karl ou Just, je me prends une petite claque à chaque fois. J’adore le travail de Léa Nahon, avec qui je rigole bien aussi…Xoil, Kofi, Bugs, Stef «Illusion of light», Sky, les «Street tattoo», autant de tatoueurs que j’apprécie pour leur travail que leurs qualités humaines.

tatouage-belly-button (17)

Selon les toi, quelles sont les qualités qu’il faut avoir pour être un bon tatoueur ?

L’humilité. Le tatouage est l’apprentissage de toute une vie. On se nourrit de chaque nouvel échange, de chaque expérience…et ça dans le but d’être en constante effervescence créative. Il ne faut pas oublier que le tatouage est un geste indélébile et il ne faut surtout pas faire abstraction de l’importance d’un projet porté à vie.Un bon tatoueur doit aussi savoir dire non parfois à certaines demandes et enfin l’hygiène qui est primordiale.

On dit qu’un tatouage reflète la personnalité et la vie de celui qui le porte : quelle histoire racontent tes tatouages (ceux que tu portes)?

Oui bien sûr ils ont une symbolique mais celle-ci n’appartient qu’à moi. C’est l’essence même du tatouage tel que je le conçois. Les tatouages que je porte ont été réalisés par des tatoueurs qui me tenaient à cœur …j’attache beaucoup d’importance au caractère humain dans le tatouage… J’ai un bras droit de Yann Black, le bras gauche d’Easy Sacha de Mystery Tattoo, le dos par Stef d’Illusion of Light et une petite phrase de Léa Nahon. Chacun de ces tatouages à sa petite histoire (et humainement lié à son auteur).

tatouage-belly-button (2)

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaiterait se faire encrer un premier tatouage ?

Mon meilleur conseil reste trouver le tatoueur avant le tatouage

Tatouages réalisés par Belly Button

belly-button-tatouage-(5) belly-button-tatouage-(4) belly-button-tatouage-(3) belly-button-tatouage-(2) belly-button-tatouage-(1) belly-button-tatouage-(6)

Les propos de Belly Button on était recueillis par Charlotte Laflechelle et son portrait a été réalisé par le photographe Thomas Krauss.

Belly Button Shop
15, rue Joseph Coma
66100 Perpignan
www.bellybuttontattooshop.com

Nos autres articles

Interviews
Alexandra Bay

Rencontre avec Ben electrictattoos

Ben est un tatoueur qui officie chez « Siam Fifty Seven », à Mons, en Belgique. Ses tatouages sont d’inspiration old school traditionnel mais pas que ! Il

Interviews
Sebastien P

Interview du tatoueur Franck Anzalone

Bonjour Franck peux-tu te présenter ? Salut Inkage, je m’appelle Franck Anzalone, j’ai 32 ans et je suis originaire du département de l’Isère. Je pratique

  • Je tiens juste à dire que c’est vraiment dommage qu’il y ait des fautes d’orthographe, faites gaffe !
    Sur ce, bonne continuation 😉
    (et son portrait à était réalisé—> a été realisé)

  • Oui quelques fautes d’orthographes. Encore un très bon article cependant. Je ne savais pas du tout que Belly Button était sur Perpignan! Je vais voir avec mon tatoueur si il le connait 🙂
    Merci à vous pour ce (re)partage.

  • Il y a aussi une faute ici : « on était recueillis » => ont été recueillis 🙂
    Merci pour vos articles, c’est top ! Ça permet de mieux cerner les tatoueurs et d’avoir plus d’informations sur leur façon de travailler ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *