Son tatouage de pénis a fait fuir sa femme

tatouage-penis-stuart-valentino

On vous l’a déjà dit, alcool et tatouage ne font pas bon ménage, c’est le meilleur moyen de vous retrouver avec une horreur sur le corps (en plus, il n’y a qu’un mauvais tatoueur qui acceptera de vous tatouer si vous êtes ivre). L’anglais  Stuart Valentino l’a appris à ses dépends. Après une soirée bien arrosée, Stuart, âgé de 34 ans, a eu la très mauvaise idée de se faire tatouer un pénis sur la cuisse.

En plus d’être de très mauvais gout, le tatouage a une réalisation des plus sommaires (il aurait pu au moins faire un beau pénis avec des veines, du relief, etc.). Il faut dire que Stuart s’est tatoué lui même…  Cela, à la suite d’un pari entre amis. Cette histoire aurait pu en rester là mais sans compter sur la réaction de sa femme. Elle n’a pas du tout apprécié le nouveau tatouage de son mari (on la comprend). Excédée, elle le quittât sur le champ.

Pour récupérer sa femme, Stuart a dû dépenser 1400€ en laser pour se faire retirer son tatouage, un prix qui me semble personnellement exorbitant mais espérons qu’il y réfléchira à deux fois la prochaine fois avant de se lancer dans ce type de pari.

 

Nos autres articles

Culture
Quentin J

Des tatouages pour le don d’organes

L’univers du tatouage est à l’image du monde d’aujourd’hui, capable du pire comme du meilleur. La semaine dernière, je vous ai parlé du pire avec

Interviews
Julien G

Interview du tatoueur grec Thomas Gramm

Pour un petit pays de seulement 11 millions d’habitants, la Grèce a un nombre impressionnant d’excellents tatoueurs. A Athènes, il y a d’incroyables tatoueurs réalistes comme Kostas

Dossiers
Ludo-Ondori

Dossier : le tatouage japonais

Sommaire Edito Pourquoi ce dossier? Qui suis-je? De quoi on va parler… toutes les infos sont juste là, sous le sommaire. I. Un peu d’histoire 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *