Interview Matthieu Leu

matthieu leu

Matthieu fait partie de la légendaire Leu Family et tatoue aux cotés de Filip dans le petit village de Sainte‐Croix, situé en Suisse. Il est comme les vrais artisans du métier, il n’impose pas un style graphique particulier et sait tatouer beaucoup de styles différents avec une prédilection pour l’art japonais, le tribal et le style graphique.

Site :www.matthieu-tattoo.com

 

Bonjour Matthieu, Peux-­tu me dresser un portrait de toi (âge, formation etc.) ?

J’ai 43 ans, j’ai grandi avec ma soeur Titine K. Leu dans un milieu artistique. Mon père était éditeur et écrivain, il l’est toujours et ma mère était gérante de sept librairies en Suisse (librairies « La Marge »). À la maison, nous avons côtoyé les plus grands artistes de bandes dessinées: Hugo Pratt, Claire Bretecher, Reiser, Druillet, Nicollet etc.

Quel fût ton premier contact avec le tatouage ? Qu’est-­‐ce qui t’a donné envie de tatouer ?

Quand ma sœur a rencontré Filip et l’a épousé! J’ai passé beaucoup de temps à étudier son travail et également beaucoup de temps à vivre aux côtés de Félix et Loretta…

interview-tatouage-matthieu-leu (8)

Alors, ce serait dommage de passer à côté de tes années d’apprenti‐tatoueur, tu as commencé à apprendre les ficelles du métier avec Félix, non ? Quels souvenirs en gardes‐tu ?

En fait j’ai débuté mon apprentissage avec Tin-­Tin en 1992 et ce fut épique également ! De retour en Suisse, je me suis tatoué moi-­même chez mon ami Perf, tatoueur d’Yverdon bien connu, uniquement pour prouver à Filip que j’en étais capable ! Filip m’a pris en apprentissage pendant 9 mois et Félix a pris le relais. La première chose que Félix m’a enseignée fut : « OUBLIES TOUT, ON REPREND TOUT A ZERO ! »

Tu es un vrai artisan tatoueur, tu tatoues tous les styles mais est-­ce que le style japonais reste ton style de prédilection ?

Non je ne tatoue pas tous les styles ! Aux côtés de Filip, il était inévitable que je sois porté par le style japonais. D’autre part, au niveau de mon éducation artistique, je suis fortement influencé par la Ligne Claire.

interview-tatouage-matthieu-leu (3)

Comment se passe tes prises de rendez-­vous ? Car vous êtes situés dans un tout petit village en montagne (je précise pour les néophytes) ?

Peu importe l’endroit où vous tatouez, tant que le client est motivé ! Nous sommes situés à 1 h 30 de l’aéroport de Genève et à 10 km de la frontière française, c’est-à-dire à 70 km de Besançon. La gare de Sainte-­Croix permet également aux clients internationaux de nous rejoindre facilement depuis Lausanne ou Genève…. et puis internet facilite les échanges de toute façon.

Comment travailles-­tu sur les projets des gens ?

Il est indispensable que les clients se déplacent à la boutique, quand c’est possible pour eux, bien entendu ! Je dessine sur les personnes avant de prendre l’empreinte de mon esquisse, puis je retravaille le tout sur papier. Il arrive aussi fréquemment que le dessin soit créé directement sur le corps et tatoué dans la foulée, ce qui se produit souvent pour les motifs polynésiens par exemple.

interview-tatouage-matthieu-leu (4)

C’est réellement ton père qui a écrit cette présentation amusante sur ton site ? Et l’as-­tu tatoué ?

Oui c’est bien mon père qui a laissé libre cours à ses talents d’écrivain, et à sa « vengeance » de paternel ! En revanche, il est farouchement opposé à l’idée de se laisser tatouer par qui que ce soit ! Et pourtant Tin-tin essaie régulièrement…

Et toi en tant que tatoué, quel motif aimerais-­tu te faire encrer et par quel tatoueur ?

Filip poursuit actuellement son œuvre sur mon corps et elle est loin d’être achevée… Le peu de place qui me reste lui est réservée ! À l’exception de quelques endroits destinés aux amis intimes, bien sûr

Quelques tatouages réalisées par Matthieu Leu

Nos autres articles

Tatoueurs, tatoueuses
Ludo-Ondori

Les tatouages oniriques de Jonathan Penchoff

Salut les calus de l’aiguille. Aujourd’hui je prends enfin le temps de rédiger une petite présentation d’un de mes artistes tatoueurs préférés. Pourtant aux antipodes

Interviews
Angélique B

Rencontre avec Stéphane Berdot

Aujourd’hui, nous vous présentons Stéphane Berdot, tatoueur à Decorporel à Albi.Celui-ci à bien voulu se prêter au jeu et a accepté de répondre à nos