Le concours du pire tatouage

concours du pire tatouage

Un concours pour élire le pire tatouage… Voilà un concours que l’on ne penserait pas organisé par un tatoueur et c’est pourtant le cas. C’est le tatoueur Tommy Ray Cornett qui a eu l’idée de ce concours après avoir vu passer beaucoup de mauvais tatouages.
Pour lui, la pire idée de tatouage reste celle qui consiste à se faire tatouer un prénom.

«C’est ce que nous appelons « la malédiction » » dit-il.
«Si le nom que vous voulez vous faire tatouer n’est pas celui d’un parent, alors il est sage de ne pas le faire».
Mais même les familles se querellent rajoute-t-il.
Il n’y a pas que la « malédiction », il y a également les symboles asiatiques qui ne signifient pas vraiment ce que la personne avait demandé. Ces tatouages sont malheureusement très répandus, la moitié des clients de Cornett viennent pour réaliser un cover ou une modification de leur tatouage.

concours du pire tatouage
Tommy Ray Cornett organisateur du coucours

Ce tel niveau de regret à conduit Corneet à se joindre au centre de chirurgie esthétique de Lexington pour organisé le concours du « pire tatouage ». Jusqu’au 5 août n’importe qui peut présenter une image de son tatouage avec une brève description des raisons pour lesquelles, il ou elle veut se le faire ôter ou couvrir. Le gagnant aura le choix entre se le faire retirer entièrement au laser ou le faire disparaître légèrement pour faciliter un cover.

Les personnes peuvent venir au salon de Cornett le « Lexington’s Bleed Blue Tattoo » pour faire prendre leur tatouage en photo et remplir leur demande. Ils peuvent également participer au concours directement en ligne sur le site de la clinique.
« Nous n’avons pas de marché avec les acteurs du monde du tatouage » déclare Crystal King, la directrice du centre de chirurgie. Mais le concours est un excellent moyen d’unir nos deux industries » déclare-t-elle.

Le centre utilise depuis un an désormais de nouveaux types de lasers qui permettent de retirer complètement des tatouages en 3 à 10 séances. L’obscurité du tatouage et sa taille sont des facteurs qui déterminent le nombre de séances nécessaires, dit-elle. Le cas le plus difficile à sa connaissance a nécessité 23 séances.

Cornett signale au centre de chirurgie que quelques séances de lasers peuvent être suffisantes pour faciliter un cover. Un bon cover est une illusion d’optique, et plus le vieux tatouage est effacé, plus il est facile de réaliser un trompe l’oeil.

Un jury composé de Cornett et de Crystal va choisir le pire de tatouage. Pour Crystal le « pire » ne signifie pas forcément le plus « laid ». Il se pourrait qu’il s’agisse d’une œuvre juste mal réalisée ou tordue. Il pourrait aussi simplement être la  «malédiction» dit-elle.

«Quand les gens vont enregistrer leur image, ils ont la possibilité de nous dire ce que c’est, pourquoi ils l’ont fait et pourquoi ils veulent qu’il soit retiré» dit-elle. «Le pire peut signifier beaucoup de choses différentes.»

On va suivre l’affaire de près chez inkage et vous informer du tatouage qui sortira gagnant du concours.

Nos autres articles

Photographes
Quentin J

Rencontre avec Jess photographe

Cela fait un moment que l’on souhaitait présenter un photographe sur Inkage et voilà notre souhait est réalisé. Jess, une jeune photographe pleine de talent,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *