Cela fait un moment que l’on souhaitait présenter un photographe sur Inkage et voilà notre souhait est réalisé. Jess, une jeune photographe pleine de talent, nous a fait le plaisir de répondre à nos questions.

Bonjour Jess ika, peux-tu te présenter rapidement ?

Jess dans la vie de tous les jours ou Jess Photography sous mon pseudo professionnel… J’habite à Lyon, je suis photographe et modèle à mes heures perdues, sur quelques uns de mes projets !

© Jess Photography

© Jess Photography

Tu as été tatouée la 1ère fois à tes 18 ans, ce qui est plutôt jeune, avais-tu l’idée de te faire tatouer depuis longtemps ou cela t’as pris sur un coup de tête ?

Personne n’est particulièrement tatoué dans ma famille, mais « ado » j’étais déjà plus portée piercing … J’ai franchi le cap du tattoo dès que j’ai pu, j’en avais déjà très envie. Je n’ai juste pas vraiment choisi correctement mon dessin … Même s’il était déjà assez personnel. Ce dessin est aujourd’hui recouvert par une pièce destinée a évoluer …

Tu as, sur la cuisse, le tatouage d’un oiseau qui s’échappe de sa cage. Est-ce pour symboliser ta liberté d’artiste ?

Sur le haut de ma cuisse oui… Il complète en fait la pirate les pieds dans l’eau, je voulais partir sur un dessin qui me ressemble mais assez enfantin dans le style … C’est pour ça que la pirate est plus ou moins un enfant, les pieds dans l’eau, qu’il y a des bulles et des petits coeurs qui s’échappent jusqu’au nuage rose puis la cage et l’oiseau … La pirate tient une boussole et ses yeux sont cachés par une épaisse frange. Le tout comme un « rêve de liberté » sans vraiment savoir où aller …

© Jess Photography

© Jess Photography

Tu as trois tatouages représentant des femmes, pourquoi ? Peux-tu nous faire une cartographie de tes tatouages et nous donner leur signification ?

J’ai 4 femmes en fait : Mon bras droit est une histoire, une chronologie. Il y a l’enfant « tim burtonien » qui tient un crâne dans ses bras, l’adulte (façon pin up) qui pleure et la poupée Russe version « tombeau » … Et la pirate …
Mollet cheville : Le recouvrement de mon premier tattoo par des hibiscus (tattoo destiné à évoluer).
Dos : Cerisier japonais couleur, bambou noir et blanc et fini en graphique sur le bas du dos/fesse.
Bras Droit : L’enfant, l’adulte et son hirondelle que je qualifierai de « mal en point », le sablier et la poupée russe + un lettrage.
La cuisse avant : La pirate.
Cuisse arrière : Voilier en cours !
Les phalanges et le côté des mains : Lettrage …
Nous connaissons la signification des fleurs et du cerisier, je les ai réalisés pour leur signification et ce qu’ils représentent pour moi.

Tu nous as confié avoir réalisé quasiment tous tes tatouages chez le même artiste, qui est-il et comment l’as-tu choisi ?

Franck, de Crazy Gang Tattoo a Roanne (1h de Lyon).
Je le connais depuis 10 ans. A l’époque le seul tatoueur de la ville, du moins, le seul qui méritait qu’on s’attarde sur son travail …
Il s’adapte tellement à beaucoup de styles, tout en y ajoutant sa pâte. Il est minutieux, les traits sont fins, et c’est devenu un très bon ami depuis tout ce temps ! Je lui fais une entière confiance, toutes les pièces que j’ai pu lui dessiner, sont restées comme je les avais créées au départ, dans l’esprit, en mieux, avec une belle finition (etc.).
Mais je ne suis pas du tout contre me faire tatouer par un autre artiste. Si j’ai un coup de coeur pour son style !

Quelle est la question que l’on te pose le plus fréquemment à propos de tes tattoos?

A propose de mon bras… Ce que ça signifie et surtout ce qu’il m’est arrivé dans ma vie pour qu’il soit aussi … « triste » !

As-tu d’autres projets de tatouages ?

Oui ! Après avoir terminé le bateau, je pars sur un autre projet, plus « animal »… mais je n’en dis pas plus pour l’instant, le projet étant en construction sur mon cahier…

© Jess Photography

© Jess Photography

Tu fais de la photographie depuis maintenant 6 ans, comment t’es venue cette passion ?

De plusieurs manières, d’abord les concerts, puis l’humain, un heureux évenement dans ma vie.

Quel a été ton parcours dans ce milieu ?

Un petit bridge aux concerts, puis l’essai de l’argentique, sur l’humain et très vite, l’acquisition de mon premier reflex numérique … Je suis complètement autodidacte. J’ai appris seule grâce aux bouquins, aux forums et aux autres photographes rencontrés. Aujourd’hui, je peux vraiment dire que c’est plus qu’une passion pour moi, c’est mon quotidien, ou presque.

Tu es donc photographe professionnelle depuis à peu près un an et demi. Tes tatouages ont-ils été un handicap dans tes professions précédentes ?

Non ou quasiment pas. Mon dos, mes jambes sont facilement à l’abri des regards. Plus compliqué pour mon bras et surtout mes doigts… Mais je suis toujours à peu près passée à travers. Sauf pour mon tout dernier entretien où j’ai pu constater que le seul piercing qu’il me reste et le peu de tattoos qui étaient visibles posaient effectivement souci, bien que le reste leur convenait, je n’ai pas été prise ! Mais c’était pas si grave, c’est que finalement, le travail ne me convenait pas !

Tu es autodidacte, comment as-tu fait pour atteindre un tel niveau de professionnalisme ?

Je ne sais pas si j’ai un « tel niveau de professionnalisme » mais je m’applique à donner aux personnes venant vers moi pour des images, ce qu’ils veulent, tout en gardant mon identité. J’essaie de mettre à jour les réseaux sociaux, sites, avec des nouvelles photos, des nouvelles actus et puis je touche à pas mal de milieux, du coup ça aide beaucoup. Du salon de coiffure, au salon de tattoo, aux enfants, aux mariages, à la mode…

© Jess Photography

© Jess Photography

Que recherches-tu à exprimer à travers tes photos ?

Plein de choses selon le sujet, selon ce qu’il m’inspire mais je dirai que j’aime ce qui n’est pas réel, j’aime le caractère, les couleurs froides et l’extérieur…

Tu nous as dit ne poser que pour toi-même car tu ne te sens pas à l’aise devant d’autres objectifs, pourquoi ?

Je ne me considère pas du tout mannequin. Je n’ai pas le corps, ni le visage parfait. J’ai des complexes comme beaucoup de femmes… Seule avec moi même, mes complexes sont moins présents, je n’ai pas peur de prendre la pose, je ne suis pas génée comme je le serai devant plein d’autres personnes. Même devant mon « bien aimé » je ne suis pas complètement à l’aise lorsque c’est lui qui tient l’appareil, c’est pour dire…

Pratiques-tu d’autres formes d’art ou souhaiterai-tu en faire d’autres ?

J’aimerai m’attaquer un peu à la vidéo, comme ça pour m’amuser par contre. Mais je manque de temps en fait, j’ai toujours quelque chose à faire et jamais trop de temps pour le finir.

© Jess Photography

© Jess Photography

Comment sélectionnes-tu tes modèles ? Une partie d’entre eux sont tatoués, est-ce un plus pour toi?

Je ne sélectionne pas celles qui viennent vers moi pour être photographiées. Ma porte est ouverte à tous. Je ne sélectionne que les personnes qui seront sur mes projets perso.
Et c’est au feeling, leur visage, leurs attitudes, un tout !!

Tu photographies essentiellement des femmes, pourquoi cette préférence ?

Parce que les femmes sont belles ! Parce qu’elles expriment beaucoup de choses, que nous pouvons nous permettre beaucoup d’excentricité dans les poses, le stylisme, la coiffure, le make up (etc.).
Mais mon prochain projet perso est avec un monsieur, donc a suivre !

Quels sont tes projets d’avenir ?

Pour l’instant disons que je ne souhaite qu’être heureuse avec ceux que j’aime et pouvoir continuer d’exercer ma passion au maximum.
Pour le reste, le temps nous le dira !

Un message pour nos lecteurs ?

Un tattoo ne doit pas être réalisé, choisit, parce que c’est à la mode.
Il doit être assumé, aujourd’hui mais aussi demain, quand la mode sera à autre chose …

Ps : Inkage c’est supra mega cool 😉

Le travail de Jess

Encore merci à Jess pour nous avoir accordé cette interview et si comme nous, vous aimez son travail, vous pouvez la suivre sur son facebook ici, elle mérite d’être suivie car elle est douée et elle est en plus super sympa.

A propos de l'auteur

Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.