Nous continuons notre série d’interviews et pour la première fois c’est un homme qui s’y colle. Nous vous présentons le très sympathique Anthony qui, malgré son jeune âge, est déjà bien tatoué et ce n’est pas prêt de s’arranger car il a eut la bonne idée d’épouser une tatoueuse. Et oui, pas bête le garçon.

Bonjour, peux-tu te présenter rapidement pour nos lecteurs ?

Salut, moi c’est Anthony, j’ai 26 ans et je vis depuis quelques mois à Vaison-la-Romaine. Je suis passionné par le tatouage depuis tout jeune ; j’ai eu l’occasion, à plusieurs reprises, de voyager dans pas mal de pays différents où je me suis systématiquement fait tatouer !! Je travaille à domicile, ce qui me permet de m’occuper de mon fils de 10 mois. Ma femme est tatoueuse: elle travaille chez Graphicaderme à Vaison-la-Romaine. Je vous encourage à aller voir son travail sur son site (http://www.lartdudessin.com)

Anthony Gilio (11)
A quel âge as-tu réalisé ton premier tatouage ?

Je me suis fait piquer la première fois il y a une dizaine d’années dans un petit studio de ma ville natale. Mon grand frère m’a accompagné et s’est chargé de l’autorisation parentale même si mes parents ne s’y sont jamais opposé ! C’était un peu pour le copier au départ. Il a longtemps été mon modèle en plus d’être mon grand-frère.


Tu nous as confié t’être beaucoup fait tatouer à l’étranger, notamment aux Etats Unis, au Canada et en Angleterre. Pourquoi te faire tatouer à l’étranger, est-ce pour toi un moyen d’immortaliser tes voyages ?

Oui c’est tout à fait ça ! J’ai commencé par New York : ayant entendu parler de Greenwich Village pour sa rue pleine de salons, je m’y suis précipité pour immortaliser mon voyage ! J’ai ensuite trouvé normal à chaque voyage de me faire piquer un bout de peau. C’est pourquoi j’ai recommencé dans pas mal de grandes villes comme Philadelphie, Montréal, Toronto ou plus près d’ici à Londres !

Comment as-tu choisi les artistes qui t’ont tatoué ?

A cette époque de ma vie, je n’étais pas dans l’optique de me faire tatouer par des grands noms du tattoo donc je choisissais en fonction du book qui me plaisait dans le studio qui me parraissait le mieux ! Le concepts de studio au Etats unis est assez différent d’ici. Beaucoup de personnes bossent dans les salons. Des fois, 5-6 même voir 7 mecs tatouent à la chaîne, donc il y a peu de chance de ne pas trouver un tatoueur qui convient !

Anthony Gilio (8)
Tu as un portrait de Audrey Hepburn en Santa Muerte (la sainte représentant la mort dans la culture mexicaine) et de Marilyn Monroe, deux icônes de la mode et du cinéma, que représentent-elles pour toi ? Et pourquoi avoir représenté Hepburn ainsi ?

Audrey Hepburn est mon premier portrait et le premier réalisé par ma femme. L’idée de le réaliser en cavalera est venue de Mel (mon épouse) directement qui l’avait déjà dessiné ainsi. Pour Marilyn, je ne sais pas : ça m’a paru une évidence tout comme Elvis, ça fait parti de ma culture, des années où ça m’aurait plu de vivre !!

Tu as des kanji en bas du ventre et sur les avant-bras, peux-tu nous donner leurs significations ?

Mon signe astrologique: Belier. Et la phrase en bas du ventre se traduit : «vie comme tu penses »

Ta compagne est tatoueuse, est-ce l’univers du tatouage qui vous a permis de vous rencontrer ?

Ben, à vrai dire, comme 80% des personnes de nos jours, on a d’abord eu contact par internet, mais c’est vrai que le tattoo a été présent très rapidement dès le premier rendez-vous, à savoir que quand je l’ai rencontrée, elle n’était pas du tout dans cette optique de travail (elle était éducatrice) même si le dessin fait partie de sa vie depuis qu’elle est toute jeune ! Elle a de l’or dans les mains comme son papa portraitiste !

Anthony Gilio (4)
Tu dois lui demander des nouveaux tatouages toutes les semaines, doit-elle te réfreiner dans tes demandes ?

Elle m’a énormément tatoué dans un premier temps et à présent, on ne prend plus le temps. Je me suis fais tatouer il y a dix jours, mais cela faisait plusieurs mois que je n’y avais pas eu droit surtout à cause du côté pratique : au niveau de la garde de notre fils. Après, il est vrai que si ça ne dépendait que de moi, il ne me resterait plus vraiment de place, donc elle m’équilibre bien =)

Anthony Gilio (10)

Tu as sur les côtes les 7 péchés capitaux tatoués, quelle est la signification de ce tatouage ?

J’ai été marqué plus jeune par le film «Seven», ce qui m’a valu, pendant ma période graffiti, d’avoir comme blaze «SEPT» qui me reste encore aujourd’hui. Quelques amis m’appellent comme ça dans leur répertoire téléphonique ! (rires)

Tu as déjà une grande partie du corps recouverte de tattoos, quand comptes-tu t’arrêter ?

J’aimerai répondre jamais mais bon, à un moment, à part retoucher ou reprendre quelques tattoos, il n’y aura plus le choix que de stopper ! Mais bon, c’est encore loin pour moi, il me reste pas mal de place avant que cela arrive =)

Être autant tatoué en France lorsque l’on n’est pas Matt Pokora est compliqué à assumer et pose problème notamment dans le mode du travail, comment toi le vis-tu au quotidien ?

Au niveau du travail, ça ne m’a jamais vraiment dérangé. Une fois, un patron m’a demandé de rester en manches longues en plein été pour faire la sécurité, mais sinon je suis, la plupart du temps, arrivé à mettre les patrons dans ma poche lors du première entretien ! Après, c’est vrai que dans un village comme celui où je vis à présent, je ne mettrais pas ma main à couper en me disant que c’est chose facile, mais bon, quand on cherche, on trouve en général, tatoué ou pas =)

Tu as beaucoup de tatouages et tu as commencé tôt, y a-t-il des tatouages que tu regrettes aujourd’hui ?

Que je regrette? Non pas vraiment. Ensuite, ma femme étant tatoueuse, j’ai la chance quand un truc ne me convient pas ou plus de le faire modifier. C’est ce qui se passe sur ma cuisse où on a commencé à recouvrir une pin-up faite il y a quelques années. Pas parce qu’elle ne me plaisait plus, mais parce que le nouveau tattoo va être incroyable une fois terminé !

Un de tes tatouages a-t-il plus d’importance que les autres de par sa signification ou autres, ou les apprécies-tu tous autant ?

Dur de trouver une réponse car en choisir un seul n’est pas possible. Par contre, j’accorde énormément d’importance à tous les petits portraits que ma femme me tatoue comme cité plus haut: Marilyn, Elvis ou fait plus récemment: Zeus. Mon dos qui a été une étape dans ma vie ! Sinon, je peux citer mon crâne fait sur la convention de Londres par Alexandre Mansuy ou encore tous les tatouages fait pour ma famille ou mes amis !

Encore merci à Anthony d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, vous pouvez le retrouver sur facebook ici

A propos de l'auteur

Avatar

Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus

Articles similaires

2 Réponses

  1. Avatar
    Marianna

    J’adore, ça me fait toujours cet effet quand je lis une interview ou quand j’écoute une personne parler de ses tatouages.
    J’ai l’impression qu’on en apprends plus sur la personne que si on lui demande de parler de sa couleur ou de son plat préféré.
    C’est tellement intime un tatouage ; on a du mal à mettre des mots sur la raison pour laquelle on l’a fait.
    Et en même temps c’est comme une armure qui nous protège.
    J’ai souvent observé que ça protège des cons, je vois tout de suite à qui j’ai affaire avec sa façon de réagit face à un tatouage.

    Merci Anthony d’avoir partagé ces petits morceaux de ta vie

    Répondre
  2. Avatar
    Anthony G.

    Merci Marianna je pense la meme chose moi aussi et j’adore lire se genre d’article c’est vrais que l’on en apprend beaucoup en peut de mots

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.