Le gouvernement veut limiter la taille des tatouages

Le-gouvernement-veut-limiter-la-taille-des-tatouages

Cet article est bien entendu un poisson d’avril, on reprend notre sérieux et je vous dis à l’an prochain 😉 

Voici une loi qui va faire grand bruit, seulement quelques mois après avoir essayé d’interdire les encres de couleur,  le gouvernement plancherait désormais sur une nouvelle loi visant à réglementer la taille des tatouages.

C’est la ministre de la santé, Madame Marisol Touraine, qui aurait décidé de réglementer par la loi la taille des tatouages suite à un rapport démontrant que les tatouages de grande taille représentaient un risque pour la santé.

C’est l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) qui aurait, d’après des études scientifiques, déterminé qu’à partir d’une certaine taille, les tatouages représenteraient des risques importants pour la santé du tatoué. Les tatouages seraient notamment responsables d’une augmentation significative du risque de cancer, de réaction allergique et d’ongles incarnés.

Ainsi, l’étude réalisée pendant près de 5 ans sur plus de 2 000 personnes tatouées prouverait une corrélation entre la taille d’un tatouage et une augmentation du risque de développer certaines maladies. Ainsi, être tatoué sur un bras entier augmenterait de près 15 % le risque de cancer, alors qu’une simple manchette n’augmenterait le risque de cancer que de 6%. Un  petit signe de l’infini sur le poignet lui n’aurait aucune conséquence sur la santé.

Ce genre de tatouage augmenterai le risque de cancer et de calvitie.
Ce genre de tatouage augmenterait le risque de cancer et de calvitie.

Plus étonnant et toujours selon l’étude, les différentes encres n’auraient pas les mêmes conséquences sur la santé ; la couleur pourpre augmenterait de 7% le risque de calvitie chez l’homme, alors que le vert émeraude, lui, augmenterait de 13% le risque d’ostéoporose chez la femme ménopausée.

Suite à ces résultats, le gouvernement envisagerait de limiter la taille des tatouages à seulement une dizaine de centimètres carrés, soit plus ou moins la moitié d’un avant bras. D’après les études de l’InVS, un tatouage de cette taille aurait des influences très limitées sur la santé de son porteur.

Si la loi est votée, les tatoueurs seraient soumis à des contrôles inopinés pour vérifier qu’ils respectent bien cette nouvelle réglementation de santé publique. En cas d’infraction, le tatoueur pourrait être condamné à 10 000€ d’amende et 6 mois de prison ferme pour mise en danger délibéré de la santé d’autrui.

On s’attend bien entendu à une levée de boucliers de la part de toute la communauté du monde du tattoo, on vous tient au courant de la tournure que va prendre tout ça.

Nos autres articles

Ludo-Ondori

III. Tatouage prêt-à-porter.

III. Tatouage prêt-à-porter. De ce geste rapide et précis est née la capacité à créer de larges aplats aux dégradés fluides et maîtrisés. De l’amour

Ludo-Ondori

IV. Histoires Naturelles.

IV. Histoires Naturelles. Le japonais est connu pour ses multiples motifs codés jusqu’aux coudes. On voit d’ailleurs bien trop souvent à mon goût des gens

Ludo-Ondori

VI. Tatouage et Société japonaise.

VI. Tatouage et Société japonaise. Je ne peux pas conclure ce dossier sans mentionner la place du tatouage dans la société japonaise actuelle. C’est probablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *