Rencontre avec Nils Boussuge

interview-nils-boussuge

Je vous présente aujourd’hui Nils Boussuge, artiste tatoueur chez Art Corpus (Paris). Petit dernier du shop, il a répondu à mes questions avec beaucoup de modestie mais ce gars là est vraiment prometteur. Je vous laisse juger par vous-même.

Nous savons que tu as terminé ton apprentissage chez Art Corpus en juin dernier. Combien de temps a duré cette formation et comment s’est-elle passée ?

J’ai eu de la chance , je suis arrivé chez Art Corpus avant tout en tant que client. Je venais me faire tatouer le bras droit par Roberto.
J’avais préparé mon Book et je venais lui montrer mes travaux au long des séances de tatouage. Le courant est bien passé et à la fin de ma dernière séance, il m’a demandé si je souhaitais commencer mon apprentissage sous sa tutelle .
Bien évidemment j’ai accepté, loin de penser que j’aurai la chance de commencer dans un tel studio.
Je me suis donc engagé dans un apprentissage d’un an. J’y ai passé le plus clair de mon temps à regarder tout le monde travailler et à poser des questions sur le métier. Tout cela bien sûr accompagné des diverses tâches ingrates comme le ménage et les courses. Au final, tout s’est bien passé, ce n’était pas facile tous les jours mais ce fut une bonne expérience.

tatouage-nils-boussuge (5)

Tu viens donc d’entrer dans la vraie vie d’un tatoueur et tu as déjà un sacré talent. As-tu déjà une bonne clientèle ou as-tu encore du mal à te mettre au même niveau que les autres artistes ?

Un sacré talent, c’est beaucoup dire. J’ai encore beaucoup à apprendre. En fait, le fait de commencer dans un studio comme celui-ci est a double tranchant.
Certes, les conditions de travail sont exceptionnelles mais je suis aussi « le petit nouveau » qui travaille au milieu des tatoueurs ayant tous de 6 a 15 ans de pratique. J’essaie de faire au mieux pour me mettre à niveau.
Au niveau clientèle, je commence à avoir des gens qui viennent me voir pour mon style et encore une fois de ce coté là, j’ai de la chance. Je ne cherche pas particulièrement à faire parler de moi mais le bouche à oreille fonctionne et j’en suis ravi.

Es-tu toujours chez Art Corpus ? Comptes-tu avoir ton propre shop à l’avenir ?

Oui, je travaille encore chez Art Corpus et pour le moment je n’ai pas envie de changer de studio. J’ai appris à connaître et à apprécier toute l’équipe , ils m’ont beaucoup appris et j’spère profiter de cette ambiance tant qu’elle dure.
Ouvrir un studio ne fait pas partie de mes désirs actuels , je n’ai pas l’âme d’un patron et je n’ai pas l’orgueil suffisant pour avoir absolument envie de posséder « Mon Studio ».

Comment s’est passée ta première séance sur la peau d’un client ? Relax ou panique ?

Panique! Oh que oui ! Comment ne peut-on pas paniquer en sachant que le droit à l’erreur n’existe pas.

tatouage-nils-boussuge (12)

Comment t’es tu rendu compte que tu souhaitais être tatoueur, était-ce une révélation ou un rêve d’enfant ?

Si c’est juste un métier par dépit, tu peux le dire aussi ^^
Je m’ennuyais et je me suis dis que dessiner sur les gens c’était amusant . Non plus sérieusement, c’est un intérêt qui m’est venu relativement tard.
Vers mes 13 ans, j’ai commencé a écouter du métal et donc à être familiarisé avec l’esthétique tattoo mais sans véritable passion. Ce n’est qu’au moment de mes études supérieures que j’ai commencé à vraiment me renseigner sur l’univers du tatouage.
J’ai fait quelques conventions et j’ai enfin passé le cap de me faire tatouer. Le reste est venu au fur et à mesure, je cherchais un métier humain et artistique sans pour autant rentrer dans le coté « snob » du milieu de l’art. Le tattoo me paraissait être une alternative intéressante. Apres un bac plus 5 et un an à travailler dans les effets spéciaux, j’ai tout plaqué pour me lancer dans le tattoo.

Tu n’es donc pas dans le bain depuis si longtemps mais te vois-tu exercer cette profession toute ta vie ?

Tant que ça me passionne et que je me lève le matin en allant travailler avec plaisir , je continuerai.

tatouage-nils-boussuge (4)

Parmi les pièces que tu as réalisées, quelles sont tes favorites ? Quels endroits du corps préfères-tu tatouer et quels sont les plus difficiles à encrer ?

Je n’ai pas vraiment de pièces favorites , le plus important c’est vraiment de passer un bon moment avec mon client. Je préfère faire un tattoo « classique » sur un client avec qui le courant passe plutôt que de faire un tattoo intéressant sur une personne qui ne l’est pas.
Je suis tout de même content quand j’arrive à faire dire à mes clients « C’est encore mieux que ce que j’avais imaginé. »
Les parties faciles à tatouer … les bras et les jambes je dirais. Les parties chiantes à tatouer … Les côtes !! Arghhhhh pas les côtes !!

T’arrives-t-il de refuser de tatouer une pièce qui ne te correspond pas ou préfères-tu t’exercer à n’importe quel motif pour le moment ?

L’avantage et l’identité même de la boutique se base sur le concept que chaque membre de l’équipe a son style et ses affinités , nous aiguillons donc les clients vers le tatoueur le plus apte à réaliser leur pièce.
Au delà de ça, j’aime bien toucher à tout sinon je m’ennuie.

tatouage-nils-boussuge (13)

T’inspires-tu d’artistes en particulier ? Est-ce que cela t’aide à réaliser certains projets ou préfères-tu créer de toute pièce ?

Suivant le projet, je m’adapte au style demandé . J’ai une culture artistique qui me permet de généralement bien cerner le style . Ensuite, je fais mes recherches et je commence à dessiner mon propre motif en essayant de me remémorer le style voulu. Mes habitudes et mes tics graphiques font qu’automatiquement, j’y mets du mien.

Comptes-tu rester en France ou migrer vers une autre contrée plus propice et plus ouverte au tatouage ?
Pour le moment, la France me convient parfaitement .

Quelques tatouages et dessins réalisés par Nils

Art Corpus
49 rue Greneta
75002 Paris
tél: 01 40 13 07 34

Nos autres articles

Culture
Angélique B

Lecture: Tattooisme 2

Aujourd’hui, je vous présente un ouvrage que tout tatoué qui se respecte devrait compter dans sa bibliothèque. En effet, nous avons eu le plaisir de

Tatoué(e)s
Quentin J

Rencontre avec Justine Fanny Espinosa

Pour notre deuxième interview c’est la charmante Justine qui répond à nos questions, découvrez cette jeune femme qui n’a rien perdu de son âme d’enfant.

Interviews
Quentin J

Rencontre avec le tatoueur Seb Inkme

Voici un tatoueur que nous sommes contents de vous faire découvrir. Seb inkme est un vrai tatoueur passionné par son métier, qui met sa relation

  • Ce qui m’a plu en premier chez Art Corpus? L’accueil ! Des mecs sympas, qui te conseillent, prennent le temps de parler avec toi, de t’accompagner, de rire, de te décontracter ; et surtout ils ne te prennent pas de haut! (je mets l’accent sur ces détails, car c’est loin d’etre le cas de tout les tatoueurs visiblement…)
    Puis on m’a dirigé vers Nils, en fonction du style de mon tatouage, et je n’ai pas été déçue! Un mec gentil, rassurant, simple, pro et talentueux! Son dessin correspondait tout à fait à ce que je m’étais imaginé.

    Ca va bientot faire un an, et ca reste un très bon souvenir pour moi, je suis fière de mon tatouage et de mon tatoueur!
    Merci Nils 😀

    Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *