Un premier pas vers l’interdiction du tatouage en Turquie

L-autorite- religieuse-turc- invite-les-tatoues-se-faire-retirer-leurs-tatouages-ou-a--se-repentir

L’autorité religieuse de Turquie a appelé vendredi 9 janvier 2015 les musulmans qui ne peuvent pas se faire retirer leurs tatouages à demander pardon à dieu. C’est la dernière intervention de l’organisme dans une controverse de plus en plus vive dans le pays concernant l’art corporel.

Les autorités religieuses de la Turquie, officiellement laïque, froncent les sourcils concernant le tatouage, même s’ils sont très à la mode, surtout chez les jeunes citadins.

Le Président Recep Tayyip Erdogan, que les critiques accusent de chercher à imposer de façon rampante une islamisation du pays, avait déjà maintes fois précisé sa conviction sur les tatouages, qu’il pense nuisibles et immoraux.

Le président, qui est  un musulman pratiquant, a déjà clairement déclaré son dégoût pour les tatouages, lors d’une rencontre avec un footballeur de 18 ans en Juillet l’année dernière. Il lui avait alors déclaré « C’est quoi ces tatouages? Pourquoi nuisez-vous  à votre corps ainsi ? Ne vous laissez pas berner par des étrangers. Cela ne  plait pas à dieu, cela pourrait même vous donner le cancer de la peau à l’avenir « .

le président turc et le jeune homme tatoué
le président turc et le jeune homme tatoué

La Direction des affaires religieuses de la Turquie, connue sous le nom de Diyanet en turc, déclare dans une Fatwa  « Une personne avec un tatouage doit l’enlever, si possible. Il/elle doit se repentir à Dieu, si le tatouage ne peut pas être retiré « .

L’organisme a réaffirmé que toutes les formes d’art corporel sont interdites par le Prophète et a suggéré qu’ils devraient, si possible, être enlevés soit par laser soit par chirurgie. « Notre Prophète a dit «Allah maudit les gens qui changent leur forme créée par Dieu », que ce soit une femme avec des tatouages ou quelqu’un qui enlève les poils de leur visage ou les sourcils ».

En Septembre, le gouvernement a prit la décision d’interdit aux élèves des écoles d’avoir des tatouages, des piercings, du maquillage ou encore de faire des colorations pour cheveux.

Une petite égratignure de plus à la laïcité de la Turquie, qui rappelons le est le seul pays à majorité musulmans au monde à être laïque, principe pourtant profondément encré dans la constitution du pays.

Source: Washington Times

Nos autres articles

Interviews
Angélique B

Rencontre avec Leeloo tatoueuse

Nous vous présentons aujourd’hui Leeloo, une fille extra douée qui, malgré son jeune âge, a déjà pas mal d’expérience. Elle exerce la profession d’artiste tatoueur

Interviews
Hell On Heels

Interview du tatoueur Chris Crooks

Lorsqu’on parle de neo-trad, on pense souvent à l’américain, mais le terme s’applique aussi aux autres styles « traditionnels ». Bien entendu, le tradi japonais n’est pas

Interviews
Angélique B

Rencontre avec Rude Eye

La semaine dernière, nous vous avons présenté Ben qui officie chez «Siam Fifty Seven». Aujourd’hui, c’est au tour de son collègue, Rude Eye. Celui-ci possède

Guide
Quentin J

Tous les soins pour votre tattoo

On voit souvent dans les reportages télé des idiots de la télé-réalité se faire tatouer , sortir du salon de tatouage puis aller à la

  • la faible argumentation du président turc ne tient pas une seconde; c’est marrant de voir que ce sont ceux qui en savent le moins qui parlent le plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *