Atteinte d’une maladie de peau, elle se fait un tatouage pour dénoncer la discrimination

Tiffany Posteraro est une jeune fille de 24 ans atteinte de la maladie de peau vitiligo. Cette maladie lui provoque des tâches blanches sur la peau, cela est en fait une absence de pigmentation de la peau sur certaines zones, elle même due à un manque de mélanine sur certaines.

Quand elle était petite, elle ne connaissait pas la cause de ce qui était à l’époque des petites tâches sur sa peau.

« Je les ai montrées à mes parents mais nous avions juste pensé qu’il devait s’agir de petites cicatrices ou quelque chose s’y apparentant » a déclaré la jeune femme. « Nous ne savions pas ce que c’était. Un dermatologue m’a donné une pommade mais cela n’a eu aucun effet ».

Tiffany a découvert sa maladie par hasard alors qu’aucun médecin n’avait su identifier la maladie de Tiffany. C’est un inconnu, croisé dans une épicerie, qui mis un nom sur la maladie dont souffrait Tiffany.

Malheureusement pour la jeune fille, son état s’est aggravé, les tâches sur son corps se sont étendues et multipliées. Comme trop souvent dans ces cas là, la différence de Tiffany entraîna moqueries et insultes.
Tiffany s’est alors tournée vers des maquillages pour cacher ses tâches en utilisant des maquillages spéciaux utilisés pour couvrir les cicatrices. Mais finalement, elle eut un déclic : « Pourquoi devrais-je cacher qui je suis ? C’est épuisant ».

Voilà comment Tiffany en est arrivée à se faire un tatouage qui reflète son nouvel état d’esprit. Elle s’est fait tatouer « Ca s’appelle Vitiligo » sur l’avant-bras sur une transition entre la peau saine et la peau atteinte par la maladie, tout un symbole.

Ce tatouage lui sert de rappel pour se souvenir de s’accepter telle qu’elle est mais aussi de sensibiliser les gens sur cette maladie. L’histoire de la jeune fille étant en train de faire le tour du monde, on peut déjà dire qu’une partie de son objectif est d’ores et déjà accomplie.

 

Quentin J
Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus