Amélioration de l’imprimante 3D pour tatouer

machine-a-tatouage-automatique

Nous vous avions déjà parlé il y a quelques mois d’une invention de jeunes étudiants français qui avaient créé une machine qui tatoue de manière autonome à partir du principe de l’imprimante 3D. Cet article vous avait beaucoup fait réagir sur nos pages Facebook, nombre d’entre vous avait trouvé cela totalement ridicule insistant sur le fait qu’une machine ne pourra jamais avoir un sens artistique et remplacer l’expertise d’un véritable artiste, d’autres étaient impressionnés par la machine et par la performance technologique qu’elle représentait.

Aujourd’hui, un article du site tattoodo.com nous parle de l’avancée du projet. Les jeunes étudiants ont nettement amélioré leur invention en ajoutant au capteur un axe Z ainsi qu’un capteur haptique, cela définit que la machine a désormais, en quelque sorte, un sens du « touché ». Cela permet à la machine de mieux gérer les reliefs de la peau.

Ces modifications ont permis aux inventeurs de faire un énorme pas en avant sur l’efficacité de la machine. Du coup, la machine pourrait être utilisée dans d’autres domaines que le tatouage comme la conception, la biologie ou la mode.

L’une de leurs dernières vidéos montre la machine en action en train de tatouer différents motifs sur un faux bras. A cette occasion, on voit que la machine a fait d’énormes progrès et qu’elle gère très bien le relief désormais. Le résultat est assez impressionnant, les tracés de la machine étant quasi parfaits et s’il ne s’agit ici « que » de lettrages et de formes géométriques, il y a fort à parier que les inventeurs pourraient rapidement améliorer le procédé pour faire également de l’ombrage.

machine-a-tatouage-automatique

A la vitesse où progresse l’équipe, nous pouvons imaginer que la machine sera au point dans quelques années. Elle signera peut-être l’arrêt de mort des artistes tatoueurs au même titre que la machine a déjà supprimé de nombreux métiers et emplois par la même occasion dans de nombreux secteurs comme sur les chaînes d’assemblage du monde entier. Reste à savoir si les clients seront prêts à se faire tatouer par une machine et non plus par un artiste en chair et en os.  Et vous, seriez-vous prêt à sauter le pas ?

[embedvideo id= »117192122″ website= »vimeo »]

 

Nos autres articles

Culture
Quentin J

Le tatouage fluorescent

Vous avez peut-être déjà vu des photos de tatouages fluorescents, on en voit de plus en plus souvent sur le net, nous allons donc faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *