Un tatoueur propose le don post-mortem de tatouage

tatouage-conservation-post-mortem

A votre mort, vous pouvez léguer toutes sortes de choses à vos proches: une maison, une collection, de l’argent ou encore, des animaux. Mais un tatoueur néerlandais propose une idée bien plus originale, mais aussi beaucoup plus glauque. En effet, Peter Van Der Helm, tatoueur installé à Amsterdam, propose à ses clients pour quelques centaines d’euros de tout simplement conserver leurs tatouages après leur mort à l’aide d’un processus d’embaumement utilisant du silicone.

« Tout le monde passe sa vie à chercher l’immortalité et c’est une manière simple de l’obtenir un peu », explique le tatoueur. « Tous ceux qui ont des tatouages ont eu cette idée. Ce n’est pas une idée originale, nous avons juste trouvé le moyen de le faire. » Lorsque les donateurs mourront, un pathologiste prélèvera le tatouage et le placera dans du formol au cours des 48 heures suivant le décès. L’oeuvre sera ensuite envoyée à un laboratoire, situé hors des Pays-Bas, où, au cours d’une procédure de 12 semaines, l’eau du tatouage sera remplacée par de la silicone.

Peter Van Der Helm
Peter Van Der Helm

Floris Hirschfeld est l’un de ces clients qui a décidé de se soumettre à cette procédure. Sa mère est morte il y a deux ans et il s’est fait tatouer son portrait dans le dos en sa mémoire. Floris, qui n’a pas d’enfant, dit qu’il ne sait pas encore à qui il va léguer son tatouage, mais il sait qu’il veut le préserver.

« Les gens ont des animaux empaillés dans leur maison, alors pourquoi pas de la peau ? Si vous regardez dans les veilles boutiques de tatouage , il y a toujours un morceau de peau dans un bocal rempli de formol et en général, elle est plutôt bien conservée »

« Mais la méthode au silicone est bien meilleure, donc si je peux être préservé comme ça, alors oui s’il vous plaît ! »

Pour l’instant, déjà pas moins d’une trentaine de clients ont décidé de lui léguer par voie testamentaire la part tatouée de leur peau. Qui sait, l’idée de ce tatoueur Néerlandais va peut-être faire des émules et vous pourrez un jour accrocher dans votre salon le tatouage réalisé par un grand artiste autrefois porté par l’un des membres de votre famille…

Nos autres articles

Interviews
Alexandra Bay

Rencontre avec Shad

J’ai rencontré Shad dans son studio à Bruxelles, une pièce feutrée dans laquelle on se sent vite à son aise. Un endroit également dédié aux

Guide
Ludo-Ondori

Le guide complet du premier tatouage

Se faire tatouer est une décision importante, et un acte aux lourdes conséquences. Entrer chez un tatoueur pour la première fois peut être impressionnant. On

Photographes
Quentin J

Rencontre avec Jess photographe

Cela fait un moment que l’on souhaitait présenter un photographe sur Inkage et voilà notre souhait est réalisé. Jess, une jeune photographe pleine de talent,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *