Il y a un peu plus de 15 jours se déroulait la première édition du Hallow’ink, première convention en France avec un thème horrifique. Celle-ci réunissait près de 170 tatoueurs venus du monde entier. Nous avons eu la chance d’y participer, retour sur cette convention !!

La convention organisée par le shop perpignanais Anchor Tattoo avait, pour cette première édition, le thème du navire fantôme.  C’est donc tout naturellement que la convention ouvrait ses portes le 31 octobre, jour d’hallowen, et cela pour une durée de 3 jours.

Lors de l’ouverture des portes le vendredi à 11h, les premiers visiteurs sont accueillis par des personnes déguisées en Zombies/pirates, ils vivent à fond leur rôle, traînant des pieds et hurlant pour effrayer les visiteurs.  Pas de quoi vous faire paniquer mais cela plonge directement les visiteurs dans l’ambiance.

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (3)

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (2)

La première chose qui impressionne en entrant dans le parc des exposition est la grandeur de la salle ; malgré le nombre important d’exposants, de boutiques et la taille conséquente de la scène, on ne se marche pas dessus, les allées étant spacieuses et l’ensemble très bien aménagé. Un très bon point car si vous êtes un habitué des conventions comme moi, vous savez comme il est désagréable de déambuler dans des allées noires de monde surtout avec la chaleur torride qui règne dans ce type d’événements.

C’est donc l’occasion rêvée de découvrir les nombreux tatoueurs dans une ambiance sereine et il y avait du beau monde, à commencer par les artistes locaux, j’ai nommé l’équipe de Belly Button, composée de Fabien, Aurelio, Niko Inko et L’oiseau, l’équipe étant véritablement les « stars » du salon et leur stand étant constamment envahi d’une horde de visiteurs.  Il faut dire que le shop est très suivi sur les réseaux sociaux et pour cause, chaque membres de l’équipe impressionne par sa technique et son style.

Cette même allée était trustée par des pointures du style graphique et dot à l’image du très sympathique belge Pascal Sky venu nous démontrer sa maîtrise du dotwork. Juste à côté de lui il y avait l’excellent Mika Graph ou encore l’Andro-gynette venue encrer les corps des plus courageux avec ses créations au style si reconnaissable empli d’humour noir et de cynisme.

photo-convention-hallowink (9)

Fabien de Belly Button en plein travail

Dans l’allée centrale, face au stand de vêtements, nous retrouvions d’autres pointures du genre graphique avec une partie de l’équipe de la Boucherie Moderne notamment Léa Nahon qui nous a ravie les rétines avec ses créations au style si reconnaissable, félicitations au passage à la personne qui s’est faite tatouer les aisselles par Léa, belle preuve de courage.

A côté, nos collègues nordistes de Foudre Noire, Burpi Brebzi et Seven Echek réalisaient de magnifiques créations, mélange de dotwork et de formes géométriques dont ils ont le secret.

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (8)

Dans un autre style bien plus coloré, Franck Anzalone nous transportait dans son univers enchanteresque avec ces animaux aux grands yeux. Toujours dans un style New school, la discrète Karine ( Colorfull Ka’tattoo Dermographia) réalisa de magnifiques pièces, dont un rat skateur, bien représentatif de son univers décalé, celui-ci a était réalisé sur le mollet de Thierry, le formidable « chauffeur » de la convention, je profite de cet article pour le remercie de sa gentillesse tout au long de ce long week-end.

photo-convention-hallowink (4)

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (7)

Du côté du réalisme, nous avions quelques pointures présentes, je pense notamment au plus français des tatoueurs brésiliens j’ai nommé Diego Moraes, qui réalise de magnifiques tattoos en noir et gris. Autre pointure du genre, Julien Thibers était venu accompagné d’Angel. Toujours dans le réalisme le tatoueur Julian Siebert a impressionné les visiteurs avec son réalisme en couleurs stupéfiant.

photo-convention-hallowink (6)

La tatoueuse Angel

Mais une convention ce n’est pas que du tatouage, c’est aussi des animations en tout genre. De ce côté là, l’organisation a encore une fois fait originale, tout d’abord avec des matchs de roller-derby, féminins et masculins. Curieux de découvrir ce sport dont je ne connaissais strictement rien, je me rendis devant la scène où avait lieu les matchs. Et le moins que l’on puisse dire est que cela est impressionnant. J’aurais beaucoup de mal à vous expliquer les règles du jeu car je vous avoue ne pas avoir tout pigé malgré les explications du  commentateur sportif. Il faut dire que le vocabulaire de ce sport fait appel à beaucoup d’anglicisme du type  » Jam », » Block » ou encore « Lead ». Mais en gros et pour faire simple, deux équipes s’affrontent sur un terrain oval,  le but est de passer devant l’autre équipe (oui c’est vraiment simplifié). Mais peu importe les règles, le sport est visuellement très impressionnant,  ça crie, ça pousse et ça tombe dans tous les sens et les filles se donnent à fond !

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (9)

Autre animation des plus originales, les artistes MC Bram’s ET Pir’kun boom nous on fait une démonstration de Beat Box, cette discipline consiste à réaliser des bruitages ou des instruments uniquement avec la bouche.

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (4)

 

Le premier soir eurent lieu également des concerts mais difficile pour moi de vous faire un retour sur la soirée ayant fait l’impasse sur cette soirée , épuisé par la nuit blanche passée dans le train la veille (oui Lille-Perpignan, difficile de faire plus long…).

Si après plusieurs heures à déambuler dans les allées de la convention vous aviez une petite faim, il y avait de quoi se rassasier, si je me suis personnellement jeté sur les paninis fromage et les frites (végétarien oblige) j’ai eu d’excellents retours sur les burgers du food trucks Torcatis.

Lors de ces trois jours ont également eu lieu les traditionnels concours de tatouage. Petite particularité, alors que la plupart des conventions divisent les prix en différentes catégories, par exemple celle du meilleur tatouage couleur, noir et gris ou réaliste, l’organisation a préféré un concours unique avec un seul prix à gagner chaque jour, à savoir le « best of day », cela rend la compétition encore plus féroce.

Le jury du concours fut composé par Sailor Kea, l’un des organisateurs et de la modèle et marraine de la convention, Fanny Maurer qui était également la marraine de cette première édition. Près de 25 participants chaque jour au concours, avec de magnifiques pièces dans tous les styles.

Le premier jour, le prix fut remporté par Julian Siesbert, le tatoueur d’origine d’allemande réalisa une pièce techniquement irréprochable sur le thème du film d’horreur Evil Dead. Assez gore, la pièce n’a pas plu à tous mais était très impressionnante.

gagnant-concours-hallowink-(2)

Le lendemain, le prix était gagné par le français Roberto du shop « Les derniers trappeurs » qui avait réalisé une très belle manchette fleurie.

Enfin, le dernier jour, le prix est parti dans la poche de Laura de White Chapel avec un superbe portrait.

gagnant-concours-hallowink (1)

Vous l’aurez compris, pour une première édition, le Hallow’ink réalise un sans faute et nous attendons avec impatience la prochaine édition.

photo-convention-hallowink (2)

La tatoueuse Angélique Grimm

photo-convention-hallowink (3)

Les prints de l’Andro-Gynette

photo-convention-hallowink (5)

Sur cette photo culte, Léa Nahon et son client

photo-convention-hallowink (1)
photo-convention-hallowink (7) photo-convention-hallowink (8)

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (6) convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (5)

convention-tatouage-perpignan-hallowink-tattoo- (1)

 

Un grand merci à Paul Fauchille du site www.poloroid.fr pour m’avoir autorisé à réutiliser une partie de ses très belles photos.

A propos de l'auteur

Avatar

Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.