Pour vous, je vais me faire « violence » aujourd’hui et être infidèle au réalisme (style que j’aime par dessus tout) pour vous parler d’une artiste turque qui ne réalise que des tatouages des plus épurés.

Cette artiste, c’est Bicem Sinik, une jeune femme installée à Istanbul en Turquie. Ses réalisations font la part belle aux animaux, aux plantes et formes géométriques.  Il n’y a pas de superflu dans le travail de Bicem, quelques lignes et un petit travail de dotwork lui suffisent à réaliser des œuvres que je trouve particulièrement efficaces, à la fois lisibles, légères et techniquement solides.

Mon collègue Ondori avait écrit un article où il s’interrogeait à propos de quels types de tatouages pouvaient être considérés comme féminins. Pour le coup, je trouve que le travail de Bicem est particulièrement féminin, on peut d’ailleurs constater sur les photos  de ses tatouages que sa clientèle est constituée essentiellement de femmes.

Je vous laisse découvrir son travail avec une sélection de ses plus belles pièces.

tatouage-tattoo-bicem-sinik- (11) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (10) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (9) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (8) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (7) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (6) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (5) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (4) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (3) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (2) tatouage-tattoo-bicem-sinik- (1)

A propos de l'auteur

Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus

Articles similaires

7 Réponses

  1. Julya Sanz

    Question?
    J’aime beaucoup la finesse des traits, et j’aimerais me faire pas mal de tatouages dans ce style et dans le style dotwork, seulement voila, certains tatoueurs mont dit que ce n’était pas possible d’avoir ce résultat sur le long terme, et que le trait grossissait avec le temps, et que donc le dot work disparaissait, et l’effet « fin » du tatouage aussi.. Est ce vrai ?

    Répondre
    • Ondori

      Salut Julya. Oui, par essence, les tatouage se « dilatent » inévitablement. Plus un tatouage est minutieux, plus il sera difficilement lisible avec l’age. Maintenant un bon professionnel fait en sorte de garantir un meilleur vieillissement à son travail. Et un tatouage n’a pas forcément pour vocation d’être ad vitam eternam « neuf » Son rôle est aussi de nous accompagner et vieillir avec nous, personnellement, je n’ai pas d’angoisse à ce propos. Mais encore faut-il être conscient de ce phénomène.
      Concrètement, l’encre se comporte un peu comme si le motif devenait légèrement flou, les traits s’épaississent et donc les espaces se réduisent.

      Un motif bien piqué et bien entretenu dans sa vie aura une meilleure tenue, mais il ne sera jamais identique au jour 1 (à part le jour 2)
      Par exemple, voici un de mes tatouages, mon 1er, juste après la cicatrisation, et 7 ans après. La différence est assez remarquable sur l’écriture, ou sur les détails. Cela dit, il reste très lisible (j’avais mis toutes les chances de mon côté avec un design si… compact), mais au moins tu peux juger du vieillissement.
      http://img11.hostingpics.net/pics/328060comparaison7ans.jpg

      Voilà j’espère que ça t’aide à mieux comprendre.

      Répondre
  2. Serge

    Merci beaucoup de nous avoir fait découvrir cette artiste!
    Savez-vous si elle se rend parfois en France (convention ou autre)?

    Répondre
  3. mazzei samantha

    Bonjour,

    Est-ce que vous connaissez un tatoueur dans ce style sur Paris ? J’ai beaucoup de mal à trouver des tatoueurs minimaliste :/

    Répondre
  4. J.

    Un vrai coup de coeur pour elle !
    Mon premier tatoo fraîchement réalisé par ses soins hier, à l occasion de son passage en France.
    Elle a le soin du détail, est à l écoute et travaille bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.