Depuis toujours, les tatouages ont été limités à deux dimensions, sauf dans le cas où la personne tatouée a un implant sous la peau. Mais les innovations technologiques de ces dernières années ont permis de faire tomber cette barrière des deux dimensions et de réaliser des tatouages à réalité augmentée.

Pour cela, plusieurs procédés existent, soit c’est le tatouage en lui même, par son motif, qui déclenche une animation ou autre, soit le procédé est réalisé par un implant.

Dans le premier cas, le plus simple est de créer un QR-code, il en existe déjà de nombreux sur tous les supports de communication. Si celui-ci est bien réalisé, il sera lisible par un smartphone. Le téléphone peut alors lire une animation, une vidéo, une image, un texte, voire même emmener vers un site web.

Autre solution plus complexe à mettre en place, l’utilisation d’un minuscule implant sous-cutané programmable, plus connu sous le nom de PVSI. Cette puce peut-être rechargée de l’extérieur via une alimentation sans fil. Cette puce a un gros avantage, elle permet de faire suivre les mouvements du corps, ainsi une animation se place au bon endroit même si la personne se déplace. De plus, là aussi l’animation peut-être changée à tout moment par l’utilisateur via une télécommande et un logiciel.

Si aujourd’hui ce type d’implant n’est pas légalement autorisé pour des raisons sanitaires, il est fort à parier que cela sera le cas d’ici quelques années. Avec l’évolution très rapide de la technologie, les possibilités sont innombrables, une question se pose toutefois : toutes les technologies deviennent rapidement obsolètes pour être remplacées par d’autres plus performantes. Qu’adviendra-t-il alors des personnes avec un QR-code ou un implant quand plus aucun appareil ne saura les lire ? Quoi qu’il en soit, ce type d’évolution sera inévitable car nous vivons dans un monde où la technologie nous entoure et fait partie de notre vie quotidienne. Et vous, seriez vous prêt à franchir le pas ?

A propos de l'auteur

Graphiste et Webmaster de profession, c'est fin 2012 que je décidais de lier mes passions pour le tatouage et l'informatique en créant inkage.fr. Retrouvez moi sur Google plus

Articles similaires

Une réponse

  1. Grégory MAUBON

    Bonjour,

    Merci pour cet article, nous en sommes au début ! J’ai fait un petit article sur des tatoo temporaires qui pouvaient être augmentés en 2013 => http://www.augmented-reality.fr/2013/01/moi-jai-la-realite-augmentee-dans-la-peau/ le principe est similaire. Evidemment, la techno évoluant vite il me semble encore assez incertain de se focaliser sur l’une ou l’autre. Apres, la base de la RA étant la reconnaissance d’image, il est aujourd’hui possible d’augmenter TOUS les tatouages avec une application comme Metaio Creator ou d’autre. Dans ce cas, le porteur ou la porteuse pourrait choisir à tout moment de modifier l’augmentation au grès de ses humeurs. Marrant non ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.