L’été est arrivé et comme chaque année, vous allez être nombreux à vous faire faire des tatouages au henné sur votre lieu de vacances. Cependant, alors que celui-ci est plutôt répandu, peu de gens savent exactement de quoi il s’agit, nous revenons donc sur son histoire, son utilisation et les dangers que peut comporter la pratique du tatouage au henné.

Le henné, c’est quoi ?

A la base, le henné est un petit arbuste épineux qui pousse à l’état naturel dans les régions tropicales, essentiellement en Afrique mais aussi en Asie du sud et dans le Pacifique. C’est avec les feuilles de Henné que sont fabriqués les différents produits de teintures utilisés dans le textile mais aussi pour le tatouage.

Réalisation du tatouage au henné

Le tatouage est réalisé à l’aide d’une seringue (sans aiguille bien sur) dans laquelle on a inséré la pâte de henné, elle permet d’appliquer le henné avec précision et de créer le motif désiré. Une fois la pâte posée sur la peau, il faut la laisser reposer au minimum une heure avant de pouvoir s’enfiler un vêtement par dessus ou de se laver. Plus le temps de pose sera long, plus le tatouage durera dans le temps. A noter que sur le pied ou la cheville, cette partie du corps étant enfermée dans une chaussure, milieu chaud et humide, le temps de pose doit être encore plus long.

L’évolution dans le temps du tatouage au henné

Le tatouage ainsi obtenu tiendra en moyenne 3 semaines sur la peau. Mais cette durée peut varier selon le pH de la peau, des savons utilisés, des cosmétiques mais aussi du climat. Ainsi, un climat chaud et humide estompe plus rapidement la teinte du tatouage.

le tatouage au henne (2)

Les dangers du Henné noir

Le henné noir n’existe pas à l’état naturel, il s’agit en fait de henné classique qui a une teinte marron ou orange auquel est ajouté du paraphénylène diamine (PPD) pour lui donner une teinte noire.
Alors que le henné en lui-même est inoffensif, le PPD, lui, peut provoquer des allergies retardées plus de 15 jours après la réalisation du tatouage. Un eczéma peut alors apparaître et reproduire les motifs du tatouages. Dans les cas les plus graves, les réactions peuvent encore être plus violentes et provoquer un eczéma sur l’ensemble du corps, pouvant nécessiter une hospitalisation. Mais plus grave encore, cela peut provoquer une hypersensibilisation à vie au PPD qui est présent dans de nombreux produits à travers des colorants.
Ainsi, le simple fait de porter des vêtements teintés avec du PPD déclencherait des crises d’ eczéma chez la personne hypersensible, il en va de même des teintures pour cheveux qui peuvent déclencher des réactions allergiques suite à un tatouage au henné noir.
Il faut donc absolument fuir les tatouages au henné noir et lui préférer le henné classique.

Les origines du tatouage au henné

Le tatouage au henné serait apparu en premier dans les pays arabo-musulmans, où il serait l’exclusivité des femmes. Dans la religion musulmane, le tatouage est considéré comme une véritable mutilation, un péché.
C’est donc pour contourner cette interdiction que les femmes marocaines eurent l’idée d’utiliser le henné pour réaliser des tatouages temporaires et ainsi rester en « conformité » avec leurs croyances religieuses.
Dans les pays du Maghreb, les motifs des tatouages au henné sont quasi exclusivement composés de formes géométriques : des traits, des triangles, des points, des losanges, des carrés, des cercles. Ces motifs symbolisent la fécondité, l’eau, les oiseaux et les principes féminins ou masculins. Ces motifs traditionnels sont souvent visibles dans les décorations maghrébines comme les tapis, les bijoux ou les poteries.
Traditionnellement, les femmes marocaines se tatouent au henné essentiellement au niveau des mains et des pieds. Mais d’autres parties du corps peuvent être tatouées afin d’appeler le mari aux jeux érotiques. Le tatouage suggestif ainsi que l’odeur du henné naturel auraient des pouvoirs aphrodisiaques. Il faut rappeler que dans la culture arabo-musulmane, les appels au sexe sont l’objet de non-dits.

La pâte brute de henné est aussi utilisée dans de nombreuses cérémonies heureuses de la vie. Ainsi, lors de mariages, de la pâte de henné peut être placée dans la paume de la main de la mariée, celle-ci servant de porte-bonheur pour le couple, éloignant le mauvais œil et la sorcellerie.

le tatouage au henne (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.