C’est l’histoire d’une rencontre inattendue qui se transforme en un amour passionnel entre deux artistes épris de liberté, lui est leader d’un groupe de bluegrass et elle est tatoueuse. Ils vivent en Belgique Flamande. Didier est un passionné très attachant, il joue du banjo, il a l’âme d’un conteur. Il parle, parle sans s’arrêter pour donner vie à ses sublimes chansons. Tandis qu’Élise plus pudique dans ses sentiments, porte son art sur la peau. Elle croque aussi la vie à pleines dents, mais elle est plus simple et spontanée que Didier. Elle est incroyablement belle et virevolte telle une flamme insaisissable. Leur amour s’accorde au rythme des chansons qu’ils jouent désormais ensemble. Elle devient la chanteuse du groupe, il semble alors que c’était sa place depuis toujours.

6-2

Ils vivent leur amour dans une caravane sans penser à l’avenir mais Élise tombe rapidement enceinte. Didier décide alors d’emménager l’ancienne maison attenante qu’il souhaitait rénover plus tard. Leur amour s’encre alors dans le quotidien d’une vie de famille bohème et heureuse, toujours rythmée par la musique, la passion et la liberté. Malheureusement, la vie reprend ses droits, cruelle. Ce film est une tranche de vie sans compromis, mais les différents come-back sur des souvenirs heureux apaisent la vive émotion du spectateur qui est touché par le drame qui détruit ces deux êtres. Chacun à sa façon de réagir face à la mort, si Didier se révolte en colère, Elise culpabilise et souffre, ils n’arrivent plus à se comprendre… Alors, ils se perdent dans la tourmente.

Un jeu d’acteur si profond que l’on se sent transporté tout au long du film par l’intensité de leur relation et de leurs émotions. Par exemple, les regards de Didier, éperdument amoureux, qui dévore des yeux la silhouette de cette femme si sensuelle avec ses magnifiques tatouages, ou bien la souffrance muette d’Elise, on ressent son mal-être dans son mutisme, sa douleur vive et intense. Ce film est une vraie essoreuse de l’âme, on chiale, on chiale, on nettoie tout son être pour conclure sur une pensée optimiste, profitons de chaque instant de bonheur que la vie nous offre. Je souhaitais également souligner l’harmonie et la mélodie extraordinaire des voix de Didier et d’Elise qui, depuis, ont formé un groupe « The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band » qui se produit à guichet fermé en Belgique. Comme le dit si bien Didier cette musique exprime les émotions de l’âme, sans tricher, c’est comme la musique punk « no compromise ». Elle a une place très importante dans l’histoire de ces héros. Elle est indissociable de leur personnalité et de leur relation.

On peut féliciter le magnifique travail d’Emy de la Perla Tattoo Parlor, à Bruxelles, qui a dessiné les tatouages d’Elise, qui paraissent si authentiques. Vous pouvez voir son travail sur la fanpage du film au lien suivant : www.facebook.com/media/set/

Alabama Monroe Make-up

Après « La Merditude des choses », « Alabama Monroe » est le nouveau film de Felix Van Groeningen, il a reçu le Prix du Public Panorama et Label Europa Cinemas au Festival de Berlin 2013.  Au cinéma le 28 août !

Pour plus d’informations, le site officiel :
www.alabamamonroe-lefilm.com
www.facebook.com/alabamamonroe.lefilm

A propos de l'auteur

Alexandra Bay

Photographe et auteure du livre Love, Tattoos & Family, portraits noir et blanc de parents tatoués afin de rendre hommage à la culture tatouage et à la famille ! Son profil Google plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.